Philippe Cote


Session 5 : Beaubourg, la dernière major !
octobre 31, 2010, 3:17
Filed under: Agenda

Programme : ici du 4 au 14 novembre

Lire la suite

Publicités


Photogrammes
octobre 30, 2010, 12:57
Filed under: Mes films : bloc-notes, Mes films : photogrammes

Lire la suite



« Beirut Kamikaze », le vendredi 5 novembre à 20h30 à l’Etna
octobre 29, 2010, 5:31
Filed under: Agenda

Beirut Kamikaze (Documentaire/expérimental de Christophe Karabache – 2010 – 59min)

Beyrouth (2005-2010) : attentas, guerre, crises politiques, violentes protestations…
L’errance d’un jeune garçon dans les banlieues de Beyrouth, montrant l’état profond d’une société libanaise dans ses frustrations, ses désespoirs, ses obsessions. 

« […] en effet je m’étais rendu compte que c’était assez de mots, assez même de rugissements, et que ce qu’il fallait c’était des bombes, or je n’en avais pas entre mes mains ni dans les poches » Antonin Artaud

Une menace d’une nouvelle guerre ou d’une sédition confessionnelle se ressent au quotidien des libanais bien divisés.
Par un regard à la fois déchiré et enragé sur un pays au bord de l’abîme, plongé dans l’ignorance et la violence, la caméra braque les zones souterraines et marginales des bidonvilles, des ruines et des banlieues de Beyrouth. Ce film lance une critique radicale de la société libanaise en dérive où se mêlent chaos, absurdité (du quotidien), cruauté et extrémisme.

Projection vendredi 5 novembre à 20h30
ETNA, 16 rue de la corderie 75003 Paris
M : temple ou république ; interphone « L’ETNA », entrée libre.




LES SEANCES DU COLLECTIF JEUNE CINEMA
octobre 28, 2010, 8:49
Filed under: Agenda

Animations expérimentales : Dirk de Bruyn et le programme Eleven in Motion de la Toronto Animated Image Society

le 04/11/2010 à 20h00 à La Clef

Se rendre à La Clef

Image : Strips, © Felix Dufour-Laperrière

Cinéaste australien d’origine hollandaise, Dirk de Bruyn a commencé à faire des films au début des années 1970 en autodidacte puis avec The Melbourne filmmakers Co-op où il rencontre notamment les Cantrill ainsi que les films d’Engeling, Brakhage et Mekas en particulier qui auront une grande influence sur lui. A travers une hybridation qui fait se côtoyer journaux filmés, found footage et films peints, le cinéaste cherche à faire émerger une mémoire liée au départ douloureux de ses parents des Pays-Bas et nouveaux immigrés en Australie à la fin des années 1950. Cette recherche identitaire s’expérimente à travers le medium film qui lui permet de se réapproprier cet évènement fondateur et traumatique de manière subjective. Le geste cinématographique se ritualise à travers une pratique quotidienne qui documente une réalité existentielle médiée par le passé.

Lire la suite



Séance Cary Loren
octobre 28, 2010, 8:44
Filed under: Agenda
i1029.photobucket.com/5F41FCAF

Séance qui aura lieu finalement à l’église Saint Merry, 76 rue de la Verrerie, 75004 Paris, le 30/10 à 22h.

Le photographe, cinéaste et musicien Cary Loren, membre fondateur en 1973 de Destroy All Monsters (aux côtés de Mike Kelley, Jim Shaw et Niagara) vient présenter une sélection de ses vidéos d’hier et d’aujourd’hui. Les projections seront suivies d’une discussion avec l’artiste.
Lire la suite


à la comète 347
octobre 28, 2010, 8:32
Filed under: Agenda

Samedi 30 Octobre à 20h00 à la comète 347

Cine-Concert

Sur un film muet en noir et blanc, quatre musiciens rassemblés par Jean-Brice Godet joueront une musique faite de mélodies étranges, de grooves tordus et de matière sonore baryonique.
Jean-Brice Godet – Clarinettes/Objets/Ecriture
Richard Comte – Guitares Amplifiée/Préparée
Xuan Lindenmeyer – Contrebasse/Basse
Eric Dambrin – Batterie/Percussion
Entrée 5€
En collaboration avec Braquage.
COMÈTE 347
45 Rue du Faubourg du Temple
75010 Paris
M° Goncourt ou République
 


Filmer l’invisible
octobre 26, 2010, 6:16
Filed under: Agenda



 

 

 

 

Centre Pompidou du 6 au 28 Novembre

Parcours dans le cinéma documentaire contemporain proposé par la Bibliothèque publique d’information, pour la 11e édition du Mois du film documentaire, à travers une trentaine de films en 23 séances suivies de débats avec les réalisateurs.
La décennie passée a fait preuve d’une très grande invention formelle pour explorer différentes strates de la réalité : l’intime, le politique, le sociologique, le mythologique. C’est cette imagination et cette liberté que tend à refléter ce programme dans sa diversité.
Malgré son titre, on n’y trouvera aucune dimension mystique, surnaturelle ou religieuse. Ce dont il est question ici, c’est de la capacité du cinéma documentaire à révéler ce qui demeurerait invisible sans le regard du cinéaste, à rendre visible quelque chose du monde jusque là inaperçu.
Aussi différents que soient les thèmes qu’ils abordent, tous les films choisis dépassent les limites de leur « sujet » et offrent la possibilité de perceptions inattendues.
Cette programmation essaye ainsi d’établir qu’il n’est pas besoin de montrer ou de démontrer pour faire comprendre ou ressentir et que le cinéma documentaire, bien qu’il soit une invitation à la réflexion, a moins à faire avec la connaissance qu’avec le rapport à l’autre.

Programmation

Lire la suite