Philippe Cote


Frédéric Tachou
août 30, 2011, 9:36
Filed under: Agenda

Vendredi 23 Septembre 2011 – 19h30 et 21 h 30 – Cinémathèque Française

Lire la suite



LE CJC DE 1971 À 2011 : 40 ANS DE COLLECTIF !
août 29, 2011, 7:43
Filed under: Agenda, Mes films : projections

Au Centre Pompidou – Le 23/09 – 24/09 – 25/09

Télécharger le Programme : 40 ANS CJC

Site : ici

Projection le 24/09 à 20 H de

L’Entre deux (2003, 21 min, coul./n&b, sil., 16 mm)

La figure humaine, du noir des origines à la pleine lumière. Cinéma haptique, la caméra prolonge le corps à la recherche de ces instants où émergent d’autres possibles.
The human figure, from the black of the origins to the full light. Haptic cinema, the camera as an extension of the body, looking for the moments where other possibilities emerge

Détail du programme :

Lire la suite



Preview Show 2011 de Light Cone
août 29, 2011, 8:33
Filed under: Agenda

 du Mercredi 14 Septembre au Vendredi 16 Septembre 2011 – trois projections publiques

Lieu : Cinéma Action Christine
4, rue Christine
75006 Paris

Lire la suite



Kansai : l’autre cinéma japonais
août 29, 2011, 8:12
Filed under: Agenda

Du samedi 24 septembre au jeudi 27 octobre 2011

Maison de la culture du Japon à Paris | 101 bis, quai Branly | 75015 Paris | 6, Bir-Hakeim | C, Champ de Mars – Tour Eiffel

ici

Naomi Kawase, Kazuyoshi Kumakiri, Nobuhiro Yamashita, Yûya Ishii… Ces chefs de file du renouveau actuel du cinéma japonais partagent un point commun : leurs films ont été produits dans la région du Kansai (Ôsaka-Kôbe-Nara-Kyôto), un lieu propice aujourd’hui à la jeune création indépendante grâce aux efforts conjoints de petits producteurs, de jeunes organisations festivalières et des universités.

D’autres noms comme Yoshimasa Ishibashi, Nobuhiro Aihara, Takashi Itô et Masakatsu Takagi sont repré­sen­ta­tifs de cette pro­duc­tion locale qui cher­che moins à affir­mer un régio­na­lisme cultu­rel (il n’existe pas à pro­pre­ment par­ler un cinéma typi­que du Kansai) qu’à reven­di­quer une nou­velle façon de pro­duire le sep­tième art, plus libre et moins mer­can­tile, à l’écart de Tôkyô, où les pro­ta­go­nis­tes du cinéma com­mer­cial se livrent une lutte achar­née pour leur sur­vie.

Créé en 2005, la pro­gram­ma­tion du fes­ti­val CO2 (Cinéas­tes Orga­ni­za­tion Osaka) se fait l’écho cha­que année du dyna­misme et de la diver­sité du cinéma pro­duit dans le Kansai où, peut-être, est en train de s’esquis­ser le cinéma japo­nais de demain. Une ten­dance confir­mée par le tout nou­veau Nara International Film Festival, dirigé par la réa­li­sa­trice Naomi Kawase, dont la pre­mière édition a eu lieu en août 2010 ; sans oublier les débuts pro­met­teurs d’auteurs déjà remar­qués sur le plan inter­na­tio­nal, cités plus haut et issus de l’Université d’Ôsaka.

*Note : Les films n’ayant pas encore de dis­tri­bu­tion en France sont pré­sen­tés avec leur titre anglais inter­na­tio­nal. Les courts métra­ges pour les­quels la ver­sion (VOSTA ou VOSTF) n’est pas pré­ci­sée sont des films com­por­tant peu ou pas de dia­lo­gues.

Lire la suite



Helga Fanderl
août 21, 2011, 11:22
Filed under: Agenda

14 septembre 2011 au Centre Pompidou
19h00 (65 mn)

Depuis la fin des années 1980, Helga Fanderl tourne en super 8, selon un protocole précis, sans post-production ni montage, des films réalisés directement dans la caméra. Ces films courts (3′ maximum) en noir et blanc ou en couleur sont ensuite agencés en des combinatoires sans cesse renouvelées en fonction des lieux et des conditions de la projection. Chaque séance devient ainsi un événement unique.

Pour la première fois ce soir, Super 8 et 16mm seront associés au cours d’un même programme.

I (2007-2011)
Gravitation II / Laub (Feuilles mortes) / Rost (Objets rouillés) / Container / Gläser (Verres) / Güterzüge (Trains de marchandises) / Kreuzung (Carrefour) / Gasometer I* (Gazomètre*) / Gelbe Blätter (Feuilles jaunes) / Im Brunnen (A la fontaine) / Hochzeitswalzer (Valse de noces) / Vodoo (Vaudou) / Kakibaum im Winter (Arbre aux kakis en hiver)
Super 8, silencieux, couleur ou nb*, ca. 24′

II (2007-2008)
Wassertanz II (Danse de l’eau II) / Für M. (Pour M.) / Schmetterlinge (Papillons) / Nach dem Feuer II (Après le feu II) / Skulptur und Wasser (Sculpture et eaux)
S8 gonflé en 16mm, silencieux, couleur, ca. 15′

III (2002-2006)
Grabmäler* (Sépultures*) / Broadway* / Pflasterzeichnen (Pavés dessinés) / Golfhaus (Maison de golf) / Bleierne Wellen (Ondes ardoisées) / Schatten auf roter Wand (Ombres sur un mur rouge) / Schlittschuhlaufen (Patineurs) / Warriors Mark / Louie / Gletscher (Glaciers)
S8 gonflé en 16mm, silencieux, couleur ou nb*, ca. 23′



In Titan’s Goblet
août 19, 2011, 12:07
Filed under: Fleurs secrètes

de Peter Hutton – 1991

Taking its title from a surreal Hudson River landscape painting by Thomas Cole circa 1833, In Titan’s Goblet inscribes subtle patterns and movements of sky, sun, moon, and fire. Day becomes night, and night day, as the dawn’s first light glimmers over a dark copse of trees, fleecy clouds pass like ice floes across the moon, and a bulldozer plows its way across an infernal valley of burning tires.

In Titan’s Goblet depicts, in a series of often-stunning, silent, black and white, discrete images the Catskill Mountain area. In this case, however, a sequence of lovely images of what at first appears to be mist in the mountains is slowly revealed to be a distant fire of rubber tires that had burned out of control. That is, Hutton’s serene, evocative landscapes are, in this instance, qualified by an environmental problem — one that confronts our hunger for imagery of pristine nature.

Images of Asian Music (A Diary from Life 1973-1974) :

lire ici



Photogrammes
août 7, 2011, 6:09
Filed under: Mes films : bloc-notes

Lire la suite



Etats généraux du film documentaire à Lussas
août 6, 2011, 9:22
Filed under: Agenda, Mes films : projections

Projections de 19, Espíritu Santo (Andalucía) et l’Angle du monde

Programme du festival : ici

Télécharger le catalogue : catalogue_2011

Jeudi 25 août – 21h00 – Salle 1 – Solitudes

Portrait en hiver d’un paysage brûlé ( Retrato de Inverno de uma Paisagem Ardida )
Inês Sapeta Dias – 2008 – Portugal – Couleur – 16 mm – 40′

Recherche au cœur d’un paysage dévasté par un incendie : le film s’attache à ce qu’il reste, aux couleurs, aux textures, aux silences que le feu a laissés après son passage. Témoin des ravages de notre temps, la nature sacrifiée impose à l’image son immobilité.

19, Espíritu Santo (Andalucía)
Philippe Cote – 2010 – France – Couleur et Noir & Blanc – Super 8 & Vidéo – 19′

À l’origine, il y avait les mots que tu m’as écrits pour initier les images à faire, loin d’ici, seul, là-bas à Séville et en Andalousie. Puis, après un premier montage silencieux… le film trouvait alors sa forme définitive, essai intime et partagé entre ta voix, des choix de poèmes lus, à écouter, et mes images.

L’Angle du monde
Philippe Cote – 2006 – France – Couleur et Noir & Blanc – Super 8 – 32′

Ensemble d’impressions ressenties lors de différents séjours sur les îles d’Ouessant, de Sein et de Molène. « L’Angle du monde donne à voir le réel en tant que présence extérieure et intérieure à la fois, altérité opaque, capable néanmoins de devenir espace intime. Durées et distances incommensurables d’un intérieur qui s’ouvre, se mêle à l’infini d’un paysage qui ne cesse de se transformer. Le mouvement mystérieux des nuages ; la cadence des vagues à contre-jour ou le glissement silencieux d’une silhouette humaine à peine identifiable ; tout semble transfiguré, déréalisé et réinventé par la lumière, dans un univers poétique qui évoque les tableaux de Turner ou de Friedrich, certains écrits de Poe ou de Baudelaire. » (Violeta Salvatierra)

Mes rêves défaits– 2011 – 20′

Présentation d’un fragment d’un film à venir composé en résonance avec les films de la séance, Mes rêves défaits, de Alexandre Barry d’après Ode maritime de Fernando Pessoa, mise en scène de Claude Régy. Expérience est sans doute le terme le plus juste quand on aborde le travail de Claude Régy tant la réception de ce travail requiert un état d’ouverture et de disponibilité intérieure. Car c’est bien de cela dont il s’agit avec ce spectacle Ode maritime, un voyage aux confins de la perception du sens, de l’image, du son, de l’espace et de tous ces éléments organiquement mêlés.



L’Etrange Festival
août 5, 2011, 9:19
Filed under: Agenda

Du 2 Septembre au 11 Septembre au Forum des Images

Programmation et site : là 

 



Chronique coloniale-Mother Dao
août 2, 2011, 4:04
Filed under: Fleurs secrètes

de Vincent Monnikendam

C’est un film que j’avais programmé en 2008 dans une série de séances intitulées « Regarder le monde » prog-caen08

Dossier de presse – Télécharger : chronique

Le film fait figure de chef d’oeuvre dans l’utilisation des images d’archive

On peut trouver un article dans Images documentaire N ° 63 : Les archives, entre histoire, mémoire et création. L’exemple de Mother Dao. Chronique coloniale (1996) de Vincent Monnikendam, par Laurent Véray –

Le film est entièrement visible sur le net :

Lien direct : ici

D’après la légende des indigènes de Nias, île à l’ouest de Sumatra, l’univers a été créé par Mère Dao. A l’aide des souillures qui maculaient son corps, Mère Dao a pétri, sur ses genoux, une boule. ainsi prit forme l’univers. En réunissant l’air et la terre, elle enfanta de deux enfants, un garçon et une fille, les premiers hommes…

Cette légende cosmogonique ouvre le documentaire de Vincent Monnikendam, qui nous plonge dans les Indes néerlandaises, au début du vingtième siècle. Vincent Monnikendam a découvert, analysé et retraité plus de 260 km d’archives réalisées entre 1912 et 1933, pour donner naissance à cette œuvre originale, accompagnée de chants et de poèmes indonésiens et javanais.

Il a pour ambition d’élever la curiosité des spectateurs à un niveau de conscience qui va au-delà d’une simple représentation colonialiste.



Projection de 2 films de LOU CASTEL
août 2, 2011, 10:13
Filed under: Agenda

DIMANCHE 7 AOUT A 18H30

Just in Time (13’, 1999)

Our Tongues are Moving (80’, 2001)

Epicerie de la Cour, 6 Cour des Petites Écuries, Paris 10 ème

Entrée libre.

Suite…

Lire la suite