Philippe Cote


Carte Blanche au Collectif Négatif
avril 3, 2012, 11:48
Filed under: Agenda



                  Image : Soudain © Van Tâ Minh


Carte Blanche au Collectif Négatif
Jeudi 12 Avril à 20h au Cinéma La Clef

Créé en 2007, le collectif Négatif  regroupe des cinéastes expérimentaux à la dimension critique qui détestent ce qui est lisse pour privilégier un discours rugueux. Leur cinéma se veut irrécupérable et illégal à travers notamment une pratique du détournement. En particulier dans les travaux de Yves-Marie Mahé et Derek Woolfenden, deux membres du CJC.

Le CJC accueille le Collectif Négatif pour une séance sur le droit d’auteur.

Depuis que le FBI a fermé Megaupload, la majorité des sites hébergeurs se réfugient derrière des comptes payants premium (ce qui ne change rien à la non rémunération des ayants-droits).
Le capitalisme s’arrange très bien avec le vol (qui est synonyme de propriété pour Proudhon). Sous prétexte de punir le vol, c’est le procès de la gratuité que l’on fait.
Par l’utilisation du terme « piratage », on confond 2 choses radicalement opposées :
– Les site de streaming en ligne (qui engrangent des profits par la publicité au mépris des ayants droits).
– Le partage de fichier, où la culture sur internet est vue comme une vaste bibliothèque (avec par exemple les site blogspot qui offrent des liens pour télécharger des films et disques non réédités et ainsi réparent des oublis).
Tout un pan de l’histoire de l’art pratique le remploi. En cela, le droit d’auteur a été constamment malmené. A travers le ready made, le found footage lettriste ou le détournement de films chez les situationnistes par exemple, se dégage une posture critique.
Il y a de plus en plus d’images. S’arrêter et réfléchir à ces images avant d’en produire de nouvelles paraît nécessaire. Nous proposons dans cette séance quelques pistes pour s’interroger sur la reprise d’images existantes au cinéma et sur ses potentialités libertaires.
Les films présentés d’où émane une démarche souvent aussi critique que comique (l’humour serait-il encore l’ennemi de l’Art ?) réutilisant des images en mouvement plus anciennes et leurs font ainsi avouer leur dimension réactionnaire. Leurs « auteurs » sont, comme la plupart des personnes qui sont engagés dans ce type de travail, vomis par les aides d’états du cinéma traditionnel et considérés comme des pirates. Le milieu des arts plastiques leur est plus accueillant grâce à l’influence de Duchamp (qui par ailleurs faisait des ready made pour évaluer les limites d’un système et non pour être copié par les pires cons qui pratiquent l’art sans travail).

They aren’t the world / Culturcide / 1986 / 4mn29
A l’instar des américains, l’hymne « Chanson pour l’Ethiopie » est interprété gratuitement, en 1985, par une poignée de chanteurs populaires et fortunés pour lutter contre la famine. Son compositeur, le chanteur Renaud, a-t’ il fait cadeau à l’Afrique de ses droits d’auteurs ?

Aryan Killer / Fabien Rennet / 2011 / 1mn14
Clip pour « Death to pigs ».

Il faut choisir son camps / Boris du Boullay / 2012 / 2mn53
Vidéo réalisée pour le projet 100 jours, 100 films avant la présidentielle. Palestro, Godard, Truffaut, la publicité, les champs, les usines, Gudrun Ensslin, mon père. La politique est affaire de travelling historique.

L’enquête du mystère impossible / Christophe Frémiot / 2011 / 11mn11
Des révélations étonnantes concernant la fin du monde du 21 décembre 2012, issues d’une minutieuse et périlleuse enquête de l’auteur, jusqu’aux confins de la mer Baltique.

Znort / François Rabet / 2011 / 1mn

Demain, j’arrête la drogue / Yves-Marie Mahé / 2011 / 1mn45
Rainer Werner Fassbinder rencontre les Swans.

Touche moi pas / Yves-Marie Mahé / 2011 / 1mn40
2 voitures se cherchent, se frôlent et s’enfilent.

On / Off / Yves-Marie Mahé / 2012 / 2mn47
Après avoir fermer le téléviseur, un homme découvre qu’il partage l’appartement avec quelqu’un d’autre. Ce dernier est mécontent que la télévision soit éteinte. Deux nouveaux personnages apparaissent dans la pièce pour les départager et c’est le bordel…

Karaoké / Yves-Marie Mahé / 2011 / 1mn55
Annie Cordy interprète « Bitocul ».

Ca sert aryen / Yves-Marie Mahé / 2012 / 1mn30
Christophe Dechavane anime un débat avec des invités échappés d’un plan fixe de « L’enclos » d’Armand Gatti. Dans ce débat sur le nazisme (où l’on fait mine de s’offusquer de propos tenus par des invités que l’on a justement choisi pour leurs dérapages), l’animateur fait führer. Subtil.

Labyrinthe / Yves-Marie Mahé / 2012 / 1mn28
Par ce titre, Philippe Clair a résumé ce qu’est un dédale : « Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir ».

Socialiste / Yves-Marie Mahé / 2011 / 1mn30
Le dimanche 16 octobre 2011, entre aller voter ou faire ce film, je n’ai pas hésité.

Pauline à la plage, les autres dans le couloir / Yves-Marie Mahé / 2011 / 1mn45
Variations autour d’un plan fixe de couloir issu de « Pauline à la plage » d’Eric Rohmer. Au fond du couloir il y a une porte qu’on ouvre et qu’on ferme. Cette porte et l’action autour d’elle sont l’intrigue principale du film de Rohmer. Dans le mien, l’intrigue se porte plutôt sur la porte de gauche, celle que l’on ne voit pas à l’image.

James Bond / Yves-Marie Mahé / 2008-2011 / 1mn55
Espionnage dans le milieu du bikini. Attention, ça dénonce.

Vénus en poils / Yves-Marie Mahé / 2011 / 2mn50
Joe Dallesandro monte et descend des marches avant de fermer puis d’ouvrir les mêmes fenêtres en sifflotant un air du Velvet. Passionnant.

Le chapeau- lampe / Yves-Marie Mahé / 2012 / 2mn40
Ca donne grave envie de voir le film un titre comme ça…

Le lapin-télé / Yves-Marie Mahé / 2012 / 1mn20
Le petit copain du titre précédent.

Soudain / Vân Ta Minh / 2009 / 1mn
Soudain, deux yeux s’ouvrent dans le noir. Puis se transforment en poissons. Puis en sirène. Puis en toutes sortes de monstres…

No brain no heart / Julien Bibard / 2007 / 3mn
Clip pour Zombie Zombie non figuratif et réalisé à partir de la poussière, de la fumée et différentes matières dans le faisceau lumineux d’un projecteur…

Yo-Yo/Rated / Derek Woolfenden / 2005 / 20mn
YO-YO/Rated est à la fois une installation et un patchwork d’images préexistantes : archives de la fête de l’humanité, journaux et jeux télévisés, émissions de variétés, films, dessins animés, défilé du 14 juillet, internet.

Pour en savoir plus sur le COLLECTIF NEGATIF :
http://collectifnegatif.free.fr/
En cliquant sur les noms de certains des membres de Négatif, vous avez accès à leurs filmographies et parfois aux liens pour voir les films. Le site n’est pas uniformisé, souvent vous serez renvoyé aux sites personnels de chacun.



BRAQUAGE ( Annonce )
avril 3, 2012, 11:43
Filed under: Agenda

Bonjour à tous,

Performance cinématographique LE POINT AVEUGLE du collectif BURSTSCRATCH qui vient jouer à Paris le VENDREDI 6 AVRIL, à 20h30 aux Voûtes.

A bientôt

Le Point Aveugle, c’est une danse primitive entre la lumière et l’obscurité pour dévorer des images chimiques, dans un pique-nique visuel au milieu d’un champ nocturne. Ce sont des sons malmenés par des signaux électroniques répondant à de vieux haut-parleurs nourris de pistes optiques. Et aussi des souvenirs auditifs de plages de vinyle rôdant autour de photons excités pour y chercher une communion incertaine. Quelques doigts aux ongles vernis ou rongés manipulent des morceaux de carreaux, des bris de glace, des lentilles épuisées et toutes sortes de verroteries devant un objectif cherchant inexorablement sa focale. »

 – Au programme également, des courts métrages des cinéastes de Burstscratch :

> Les Schmurlgruchs de Silvi Simon (2000, 16mm, 6mn)        > Peute Bête de Laurence Barbier (2001, 16mm, 4mn)       > Desch Von De Leck de Laurent Berger (2003, 16mm, 8mn)

> Amp de Laurent Berger (1997, 16mm, 10mn)            > Chimigramme de Silvi Simon (2002, 16mm, 8mn).

LES VOUTES

19 Rue des Frigos  75013 Paris

M° Bibliothèque François Mitterrand ou Quai de la gare