Philippe Cote


Documentaire sur Grand Écran présente « Doc & Doc »
juin 1, 2012, 3:40
Filed under: Agenda

Au Forum des Images, le 12 Juin 2012

Documentaire sur Grand Écran oeuvre, comme son nom l’indique, à la programmation du documentaire de création en salles. Et ce, depuis 1992, avec la constitution d’un catalogue de films et d’un réseau de salles et d’associations. Au Forum des images, sont ainsi programmés chaque mois, au cours d’une même soirée, deux séances documentaires qui se font écho.

Je demeure là

Deux films, deux pays, deux femmes. La Guinée et la Flandre, l’Afrique enchantée et le plat pays, la couleur et le noir et blanc, une jeune femme flamboyante et une vieille dame butée… Mais une obstination commune, une même véhémence à s’approprier un lieu auquel on n’a pas ou plus “droit”, à le faire sien envers et contre tout. Certaines personnes habitent les lieux. Littéralement. Obstinément. En dépit des diktats économiques, des aléas de l’histoire, des injonctions à quitter le territoire… Dans les films de Franssou Prenant et Tom Fassaert ici mis en regard, deux femmes mettent toute la force et la conviction de leur petite personne à faire leur les lieux qu’elles ont élus. Rejoignant là le chant de refus d’un René Char : “Et je demeure là comme une plante dans son sol bien que ma saison soit de nulle part”.
Annick Peigné-Giuly, Lili Hinstin

à 19 H

Escale de Guinée (L’) l de Franssou  Prenant

Documentaire   France /   1987   Couleur   57 min   ( 16mm optique )

“Je ne me rappelle plus pourquoi j’ai voulu aller à Conakry et pourquoi je me suis tellement entêtée à aller là précisément. J’espérais un mélange de Bamako et de Djibouti et c’est autre chose et ça rentre doucement dans ma tête et dans mon sang par voie de moustiques.

à 20 H 45

Ange de Doel (L’) l De Engel Van Doel l de Tom  Fassaert

Fiction   Belgique–Pays-Bas /   2011   Noir et blanc   76 min   ( Digital Bétacam )

À soixante-quinze ans, Émilienne refuse de quitter Doel, en Belgique flamande. Le village, coincé entre la centrale nucléaire et le port d’Anvers, doit être démoli pour élargir le port. Peu à peu, Émilienne voit sa ville prendre des allures de ville fantôme. Berlinale 2011 – Forum – Mention spéciale.