Philippe Cote


Z COMME ZARATHOUSTRA | MOVING_IMAGE #26
mars 1, 2015, 12:19
Filed under: Agenda

MERCREDI 4 MARS >>> 19H30

Pour la 26ème lettre de son abécédaire, MOVING_IMAGE propose de découvrir 6 œuvres singulières interrogeant la possibilité de voir et d’entendre. Les « singularités disparates », dont parle Gilles Deleuze à la fin de son abécédaire, soudain prennent sens, pour affirmer un regard et une position dans le monde. Avec la projection exceptionnelle de « Notre homme » (O nosso Homem) de Pedro Costa, ainsi que des réalisations de Rafiqul Shuvo, Christian Barani, Dominik Ritszel, Halida Boughriet et Louise Botkay.

@ GAÎTÉ LYRIQUE
3 bis rue Papin – 75003 Paris

En présence de Christian Barani et Halida Boughriet.

OEUVRES PROJETÉES :
Rafiqul Shuvo : Artifacts, relating to upcoming events | Vidéo, 13’01 », Bangladesh, 2014
Christian Barani : Prolégomène à la lumière | Documentaire exp., 7′, France/Kazakhstan, 2013
Dominik Ritszel : Preludium | Vidéo, 7’57 », Pologne, 2013
Halida Boughriet : Pandore | Vidéo, 8’44 », France, 2014
Louise Botkay : Vertières I,II,III | Film exp., 9’36 », Brésil/Haïti, 2014
Pedro Costa : O nosso Homem (Notre homme) | Fiction, 23’, Portugal, 2010

Rafiqul Shuvo interroge la relation entre le corps et la nature, le fait d’être là et de bientôt n’être plus. Le contraste de l’image et la bande son désignent l’écart entre l’intemporalité et le temps d’une vie, l’image en noir et blanc appelle la couleur. Christian Barani filme dans une mine, à Kouzembaïev, dans les steppes de Karaganda au Kazakhstan, à cet instant qui précède la descente dans l’obscurité. Il filme des mineurs, leurs mouvements et leurs regards. Dominik Ritszel interroge la relation entre un père et son fils, se mettant en scène, ainsi son propre père et son frère dans leur maison familiale, se remémorant une demande faite à son père, refusant de lui apprendre le piano, disant que cela est trop tard. Halida Boughriet montre un groupe social, des enfants en marge du reste de la société française. Ils portent un regard sombre et inquiétant sur la réalité des rapports humains et la violence du système médiatique. Invités à se dévoiler, à témoigner de leurs histoires, qui renvoient à l’image d’un passé et d’un présent, entre mythe et réalité. Louise Botkay filme au Cap à Haïti dans le quartier de Vertière, où, en 1803, l’armée napoléonienne fût vaincue, faisant de l’île le premier pays au monde à conquérir son indépendance face à une puissance coloniale.

Avec « O Nosso Homem » (Notre Homme) Pedro Costa réalise « une variation dans le prolongement de la trilogie consacrée aux habitants du quartier aujourd’hui détruit de Fontainhas à Lisbonne, ou plutôt une sorte d’appendice au troisième volet, « En avant Jeunesse! », dont le héros, Ventura, réapparait, devenu ici un des quatre personnages de ces dialogues de désespérance. Ils se poursuivent, de décor en décor, du plus sombre au plus éclatant, portés par cette somptuosité de cadres et de tons de lumière et d’ombres qui faisait dire à Jacques Rancière à propos de « En avant Jeunesse! » : « La foi dans l’art qui atteste la grandeur du pauvre – la grandeur de l’homme quelconque – brille ici plus que jamais. Mais non plus celle qui l’assimile à l’affirmation d’un salut. » Une figure court à travers « O Nosso Homem » pour en exprimer la violence mythique: « ce bonhomme qui emmène les gens dans une vie meilleure », leur glissant furtivement un papier qu’il leur redemande si fort, à cet avis d’expulsion qui frappe en fin de parcours José Albert, un des quatre Cap-Verdiens poursuivant à Lisbonne ces échanges sur l‘improbable dignité de vivre. » (Raymond Bellour)

MOVING_IMAGE est un cycle produit par la Gaîté lyrique et proposé par Nathalie Hénon et Jean-François Rettig.

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :