Philippe Cote


Tu ne te résignes pas à relâcher le bord du ciel EVENT – 4#
juin 15, 2015, 8:52
Filed under: Agenda

Jeudi 25 juin à 19:30

L’Espace EN COURS 56 rue de la Réunion, 75020 Paris Métro Alexandre Dumas (l.2); Buzenval (l.9)

CYCLE DE 4# RENCONTRES
AUTOUR DE LA CRÉATION ALGÉRIENNE CONTEMPORAINE
Une fois par mois de mars à juin 2015
Video projections, Lectures & Musique en direct

LECTURE / RENCONTRE

Hamid TIBOUCHI est né en 1951 en Kabylie (Algérie). D’abord assistant de français en Angleterre, il enseigne un temps l’anglais près d’Alger avant de s’installer en France en 1981 pour se consacrer exclusivement à la peinture et à la poésie. Sa production, abondante, est protéiforme : poèmes, peintures, dessins, gravures, photos, livres d’artiste, livres-objets, décors de théâtre, vitraux, illustrations de livres et revues… Il a collaboré à de très nombreuses revues et anthologies. Certains de ses poèmes ont été traduits dans différentes langues (arabe, anglais, espagnol, italien, serbo-croate, allemand, islandais…). Il est l’auteur d’une vingtaine de recueils, notamment : « Mer ouverte » (Caractères, 1973) ; « Soleil d’herbe » (Chambelland, 1974) ; « Parésie » (L’Orycte, 1982) ; « Kémia » (Le Figuier de Barbarie, 2002) ; « Nervures » (Autres Temps, 2004) ; « Attention fragile » (La Tarente, 2004) ; « Par chemins fertiles » (Le Moulin du Roc, 2008) ; « Portées » (in « Tibouchi, L’infini palimpseste » de Pierre-Yves Soucy, La Lettre volée, 2010) ; « Nuits fumeuses » (Éd. du Chameau, 2013, avec le peintre Darius). Par ailleurs, il a réalisé un grand nombre de livres d’artiste, notamment pour la collection de « Livres pauvres » de Daniel Leuwers.
Cf. Encyclopédie en ligne « Wikipedia » :

PROJECTION :

NOUBA, Katia Kameli, 2000 (5’30’’)
Derrière une esthétique de clip vidéo se noue ce qui pourrait être un drame. Le film d’une réalité lointaine, exotique, décalé par une musique déterritorialisée. Le mot Nouba est emprunté à l’arabe maghrébin nūba correspondant à l’arabe classique nawba « à tour de rôle », ou se succéder. Le mot est passé en français par l’armée coloniale d’Algérie, avec le sens de « musique des tirailleurs algériens ». Il a pris le sens de « noce, fête » dans l’usage familier dès 1898 dans la locution faire la nouba. Ce titre est aussi un hommage ou film d’Assia Djebar La Nouba des Femmes du Mont Chenoua (1977), le premier film d’une algérienne.

Katia KAMELI vit à Paris. Son travail exprime l’entre-deux, l’intermédiaire où le signe d’appartenance est rejeté au profit de la multiplicité. Son positionnement est celui de l’hybridité, le « tiers-espace » qui rend possible l’émergence d’autres visions, de positions, de formes. Ce tiers-espace dérange les histoires qui le constituent, il les place en état critique, il permet donc une réécriture, des allers-retours entre « l’Histoire » et les « narrations ». Les formes hétérogènes qu’elle manipule, vidéo, photographie, installation, dessin, participent aussi à ce déplacement. En 2007-08, elle est lauréate du programme Paris-New York, Cultures France et part en résidence à Location One, NY. EN 2006 et 2011, elle a dirigé et produit « Bledi in Progress » et « Trans-Maghreb » plateformes de production vidéo/film, pour de jeunes artistes et réalisateurs algériens, marocains et tunisiens à Alger.
http://katiakameli.com/

NOUS, DEHORS, Bahia Bencheickh El Fegoun et Meriem Achour Bouakkaz, 2014, (52’), Documentaire
Un espace public masculin, des corps de femmes qui dérangent. Ni les hommes ni les femmes ne savent quoi faire de ce corps féminin, alors on le voile. Ce film est la rencontre de femmes en quête de sens, qui s’interrogent pour se confronter à leur propre histoire individuelle. Qui sont-t-elles aujourd’hui face à la confusion d’une société qui ne « sait pas quoi en faire » alors qu’elles sont de plus en plus nombreuses à être dehors, dans cet espace public. Une société imprégnée de convictions religieuses et d’ignorance de l‘autre, qui fait d’elles une cible permanente.

Bahïa BENCHEIKH EL FEGOUN est géologue de formation. Elle commence le cinéma en 2003 en tant qu’assistante de réalisation puis, suit des stages de montage puis de réalisation aux Ateliers Varan (2007, 2009) et en 2012, une formation en production avec DOCmed. Elle réalise trois courts-métrages : Le monde selon Karima, Un collier de perles et C’est à Constantine, sélectionné dans plusieurs festivals : le Maghreb des Films, Le Panorama des Cinémas du Maghreb, Corcica Doc, le Festival des Libertés à Bruxelles, et il obtient une mention spéciale du jury à Ciné Sud. En 2014, elle a co-produit et co-réalisé H’na, l’barra (Nous dehors). Actuellement, elle monte Algériens, état d’esprit, état des lieux, documentaire de création.

Meriem ACHOUR BOUAKKAZ est diplômée en médecine vétérinaire. En 2007 elle réalise son premier film Harguine harguine sélectionné dans de nombreux festivals, il remporte deux prix, dont le premier prix au festival Ciné sud. Admise en 2011 à L’institut national de l’image et du son à Montréal, elle complète sa formation en réalisation documentaire obtenant la bourse d’excellence. En janvier 2014 elle obtient la bourse de la relève du conseil des arts et des lettres du Québec pour écrire un documentaire.

Nathalie POSTIC :
Nathalie Postic vit et travaille à Paris. Elle est iconographe. Elle utilise la photographie comme mode d’écriture lors de ses voyages lointains ou de ses déambulations urbaines. A travers ses photographies, elle cherche à donner une vision du réel, oscillant entre documentaire et abstraction.
http://www.nathaliepostic.fr

« Tu ne te résignes pas
à relâcher le bord du ciel »
Samira Negrouche, fragment extrait d’une suite de poèmes intitulée « Moins Un ».

Espace EN COURS :
http://www.encours.net/a-propos/
https://www.facebook.com/espace.encours?ref=ts&fref=ts

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :