Philippe Cote


THREE LOST FILMS
septembre 8, 2015, 6:09
Filed under: Agenda

Graeme Thomson et Silvia Maglioni sont à l’honneur au MK2 Beaubourg pour
cette rentrée avec trois projections composant la trilogie « Three lost films » :
« Facs of Life », « In Search of UIQ » et « Disappear One », présenté en avant-première.
Ces Projections seront suivies de discussions avec les réalisateurs et des invités

MK2 Beaubourg
50 rue Rambuteau 75003 Paris
M° : Rambuteau (Ligne 11)

THREE LOST FILMS
Ce cycle présente trois longs-métrages de Graeme Thomson et Silvia Maglioni qui surgissent
du ‘cinéma perdu’ de Gilles Deleuze et Félix Guattari, des projets inachevés ou disparus
qui s’ouvrent vers un devenir film de leur pensée. Pourtant ce mot perdu peut décrire aussi
les territoires abandonnés, désertifiés des ruines de la pensée (et du cinéma), les limbes
de l’inarchivé où demeurent les films des deux réalisateurs.

17 septembre 2015, 20H
Facs of Life (HDV, 116′, 2009)

///

Composé de huit plateaux, Facs of Life s’attache à tracer les trajectoires de ceux qui furent affectés par le processus
de création de la pensée de Gilles Deleuze à l’Université de Vincennes, à partir d’une série de rencontres :
avec les vidéos filmées lors du séminaire de Deleuze dans les années 1970, avec ceux qui assistaient au séminaire
et qui apparaissent sur ces images, avec le bois où se trouvaient les bâtiments de l’Université (détruits en 1980),
avec des étudiants de la nouvelle Paris 8 Saint-Denis et, inévitablement, avec les fantômes de la révolution qui hantent nos désirs.

24 septembre 2015, 20H
In Search of UIQ (HDV, 72′, 2013)

///

In Search of UIQ développe l’histoire du scénario perdu de science-fiction de Félix Guattari, Un Amour d’IUQ.
Écrit au cœur des années 1980, le film imaginait la découverte de l’Univers Infra-Quark (UIQ), une intelligence alien
sans forme venue d’une dimension parallèle, avec des conséquences catastrophiques sur la planète.
Au travers du déploiement d’archives vidéo et sonores, de lettres et autres documents qui se mêlent
dans une série de fabulations, In Search of UIQ explore ce que un cinéma de l’Infra-quark aurait dû être
(et pourrait encore devenir).

1er octobre 2015, 20H – avant-première
Disappear One (histoire d’un naufrage)
(HDV, 117′, 2011-2015)

///

À Lisbonne, ‘Le Théâtre de la nature d’Oklahoma’ recrute des acteurs à la veille d’un voyage transatlantique,
affirmant qu’il peut employer tout le monde. Mais les motivations de cette traversée restent mystérieuses.
Quelles sont les relations entre le Théâtre et le bateau, avec son régime de contrôle, de travail et de divertissement?
Et que cherchent à nous dire les signes qui émergent des gestes, des rêves, des ondes radio, des cartes, des vagues ?
Dans le sillage de Projet pour un film par Kafka de Guattari et en hommage à l’Amérique de Kafka, Disappear One propose
une série de variations autour du roman inachevé, en déplaçant la trajectoire du voyage vers le Brésil, dans les profondeurs de l’Atlantique Sud.

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :