Philippe Cote


CHELSEA GIRLS
novembre 27, 2015, 4:28
Filed under: Agenda

ADDICTION À L’OEUVRE

Mercredi 2 DÉCEMBRE, 19H, Centre Pompidou

Dans les sixties, les stars underground de la Factory logeaient à l’année au Chelsea Hotel, décor réel de La vie : mode d’emploi version new-yorkaise. Le film de Warhol et Morrissey nous emmène d’une chambre à l’autre en une vertigineuse succession de visites de politesse, de courtoisie. Tels des acteurs passant un screen test sur la scène minuscule de leur logement, tous les pensionnaires mêlent le théâtre et la vie quotidienne devant l’œil impassible de la caméra : Nico, la froide chanteuse germanique de l’album éponyme, a l’honneur d’ouvrir et de clôturer le bal (elle coupe longuement sa blonde frange au début, elle pleure sur son lit à la fin). Gerard Malanga manie son fouet. La truculente Brigid Polk s’énerve au téléphone. La sublime Mary Woronov, aka Hanoi Hannah, sadise ses amies. Ondine, réincarné en pape, se shoote, pérore et confesse des égéries, pendant qu’en fond sonore le Velvet joue quelques accords déglingués.
Le split screen nous introduit simultanément dans deux chambres qui deviennent ainsi mitoyennes, en une sorte de montage permanent où les coïncidences abondent et déréalisent l’espace projeté : deux lits où tout le monde parle, deux visages en gros plan, deux images abstraites, saturées de couleurs par ce même light show utilisé par Warhol pour les concerts de l’Exploding Plastic Inevitable, aka Velvet Underground.
Le lit, les cheveux, le miroir sont les leit motiv désinvoltes et futiles de ce temps perdu restitué par le cinéma : I’ll be Your Mirror… Comme dans Sleep ou Couch, Warhol en miroir vampirique. Et c’est comme si toutes les chambres du Chelsea étaient équipées d’un miroir sans tain derrière lequel le cher Andy filmait. Brice Matthieussent

Séance introduite par Brice Mathieussent (écrivain, traducteur, enseigne l’histoire de l’art contemporain et l’esthétique à l’école d’art de Marseille). Dernier livre publié : « Luxuosa » (P.O.L, 2015)

Andy Warhol, Chelsea Girls, 1966, 16mm (transféré sur Beta Num), double écrans, nb/coul, son, 195’

Publicités


Viseur : Semaine du Cinéma Documentaire Mexicain à Paris
novembre 25, 2015, 7:48
Filed under: Agenda

25 Novembre au 1er Décembre 2015

Pour sa troisième édition, Viseur propose une sélection de 9 films documentaires mexicains de récente création ainsi qu’une rétrospective consacrée au réalisateur Pedro Gonzalez-Rubio.

MERCREDI 25 – 21h / Cinéma Christine 21 · 4, Rue Christine 75006
« Navajazo » de Ricardo Silva, Mexique-France – 2013 – 75min – VOSFR
*Séance présentée par Jean Charles Hue et suivie d’un cocktail.

JEUDI 26 – 20h30 / Cinéma Studio des Ursulines · 10, Rue des ursulines 75005
« Carmita » de Laura Amelia Guzmán, Israel Cárdenas, México – 2013 – 80min – VOSFR »

VENDREDI 27 – 21h / Cinéma Christine 21 · 4, Rue Christine 75006
« Los reyes del pueblo que no existe » de Betzabé García, Mexique – 2015 – 90min – VOSFR »

Weekend du doc: Restrospective au réalisateur Pedro Gonzalez Rubio
Séances suivies d’un débat avec le réalisateur.

SAMEDI 27 – 20h00 / Cinéma Studio des Ursulines · 10, Rue des ursulines 75005
*Séances en présence du réalisateur
« Toro Negro » de Pedro González Rubio, Mexique – 2005 – 85min – VOSFR
« Alamar » de Pedro González Rubio, Mexique – 2009 – 73min – VOSFR

DIMANCHE 28 – 20h / Cinéma Studio des Ursulines · 10, Rue des ursulines 75005
*Séances en présence du réalisateur
« Inori » de Pedro González Rubio, Japon – 2012- 72min – VOSFR
« Ícaros » de Pedro Gonzalez Rubio, Mexique-France (ARTE) – 2015 – 53min VOSFR

LUNDI 30 – 20h30 / Cinéma Studio des Ursulines · 10, Rue des ursulines 75005
« Lecciones para una guerra » de Juan Manuel Sepúlveda, Mexique – 2011 – 112min – VOSFR »

MARDI 1er – 21h / Cinéma Christine 21 · 4, Rue Christine 75006
« Café. Cantos de humo » de Hatuey Viveros Lavielle, Mexique – 2014 – 80 min – VOSFR »
*Séance suivie d’un cocktail / Film Meilleur documentaire du Festival Latino-américain de Biarritz 2014.

Réservations: contact@viseur.org
Catalogue :
ici



ATELIER DES AUTEURS avec le cinéaste Philippe Cote
novembre 24, 2015, 9:05
Filed under: Mes films : projections

Jeudi 3 décembre à 18h30 au local d’ATIS, 17 rue bouquière à Bordeaux –

là 

Entrée libre

L’atelier…

L’Atelier des auteurs d’ATIS est une rencontre publique avec un réalisateur invité à parler d’un film, en cours de fabrication ou abouti. L’enjeu est de faire connaître le travail des auteurs et de partager des questions de cinéma, avec l’envie de prendre le temps de la rencontre…

Cet atelier sera animé par Adrien Charmot.

Il proposera un parcours dans l’œuvre expérimentale et poétique du réalisateur Philippe Cote à travers 5 de ses films.

L’invité…

Philippe Cote vit et travaille à Paris. Il a réalisé plus d’une vingtaine de films depuis 1998, tournés en format Super 8 et montrés dans des festivals et différents lieux en France et à l’étranger. Il a également proposé des séances de cinéma expérimental à travers la programmation de classiques et d’œuvres contemporaines. Il fait parti du comité de sélection du festival des cinémas différents de Paris ( 2014 et 2015 ). Il est l’un des membres de la coopérative L’ETNA, un laboratoire artisanal fondé en 1997. Ce cinéaste, à la démarche sensible et radicale, a travaillé à ses débuts le motif du corps, la matière, la lumière et la couleur selon des techniques qui vont du film sans caméra, au re-filmage artisanal, en passant par la peinture sur pellicule. Son cinéma s’est orienté depuis 2005 vers une approche poétique du documentaire.

Pour Philippe Cote, cinéaste français actif depuis 1999, le cinéma se révèle comme espace d’invention de soi et de l’autre, exploration plastique des limites de la subjectivité et tentative de fonder des liens. Dans une volonté de prise de risque permanente, son œuvre se tisse et se reconfigure d’un film à l’autre, cherchant ce qui se manifeste dans la mise en mouvement du regard, sans cesse transformé par ce qui l’imprime. (Violeta Salvatierra )

Les films…

DES NUAGES AUX FÊLURES DE LA TERRE
France / 2007 / 18′ / Super 8

« Monts noirs monts blancs en miroir / Puissance du gris nuances des commencements / Cimes / Regards tendus corps de la lumière /
silhouettes furtives / Le bleu soudain l’étoile à la lucarne / On peut ouvrir grand les paupières. » (Catherine Bareau)

VA, REGARDE
France / 2009 / 27′ / Super 8

« À l’origine de ces départs, il y a l’aspiration dans un renouvellement de mon cinéma, dans la recherche de nouvelles lumières, de nouveaux espaces, de nouveaux rapports… vers un cinéma plus proche du documentaire poétique : être là et regarder, inscrire la durée, ne pas chercher à forcer les choses qui se présentent… »

ORISSA
France / 2010 / 6′ / Super 8
Accompagnée d’une musique de Maria Kourkouta.

« Au bord d’une plage indienne, l’histoire d’une rencontre. »

19, ESPIRITU SANTO (ANDALUCIA)
France / 2010 / 19′ / Super 8

« À l’origine, il y avait les mots que tu m’as écrits pour initier les images à faire, loin d’ici, seul, là-bas à Séville et en Andalousie.
Puis, après un premier montage silencieux… le film trouvait alors sa forme définitive, essai intime et partagé entre ta voix, des choix de
poèmes lus, à écouter, et mes images. »

LE CHEMIN DES GLACES
France / 2012 / 22′ / Super 8

« À pied, en bateau et en train, le film, tourné en super 8mm, nous emmène de la ville de New York vers les espaces enneigés et glacés, plus loin en direction du Nord, dans une progression vers le blanc. Au cours du tournage de ces images et dans ces lieux, les films de Peter Hutton n’ont pas cessé de m’accompagner. »

INFOS PRATIQUES

Association ATIS
17 rue bouquière
33000 Bordeaux



TRANSATLANTIQUE
novembre 23, 2015, 5:29
Filed under: Agenda

Mardi 08 Décembre 2015 à 20h30

Studio des Ursulines
10 rue des Ursulines, 75005 Paris

EN PRÉSENCE DU CINÉASTE

Essai documentaire filmé lors d’une traversée de l’océan à bord d’un navire de charge. Un film sur l’immensité, sur la foi, sur les mouvements ininterrompus des flots et leur puissance. Et enfin, peut-être surtout, sur les hommes à bord, témoins et acteurs de cette vie entre deux rives, personnages en huis clos au milieu de l’infini. Transatlantique fait le récit du périple et du quotidien des marins et révèle le navire comme microcosme et métaphore : une île humaine au coeur d’un grand ailleurs.

TRANSATLANTIQUE
de Félix DUFOUR-LAPERRIÈRE
2014 / vidéo / n&b / son / 72′ 00



UNDERGROUND 2
novembre 23, 2015, 5:27
Filed under: Agenda

Vendredi 04 Décembre 2015 à 20h00

Cinéma le Grand Action
5, rue des écoles, 75005 Paris

A l’occasion de l’exposition Andy Warhol – Unlimited, qui se tient du 2 octobre 2015 au 7 février 2016 au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, le Cinéma Grand Action en partenariat avec le MAMVP et Paris Musées propose un cycle de films qui met en lumière les liens étroits entre le cinéma et une des plus grandes figures du Pop art américain.

Le cinéma est au cœur de l’œuvre d’Andy Warhol, qui met à l’épreuve les règles hollywoodiennes dans ses innombrables films expérimentaux, tout en s’inspirant pour ses séries d’icônes du Star system américain. Ce cycle propose un regard sur l’underground new-yorkais des années 1960 et quelques films en phase avec l’univers de la Factory, consacrant Andy Warhol comme artiste phare de cette époque. Quatre des dix séances de ce cycle ont été programmées par Light Cone à partir de son catalogue et du fonds des AFEA.

La diversité et la richesse du cinéma underground américain demeurent tout à fait exceptionnelles. Parmi ce corpus très vaste, cette seconde sélection de films underground propose quelques grands classiques incontournables issus du catalogue de Light Cone.

GO GO GO de Marie MENKEN
1962-1964 / 16 mm / coul / sil / 11′ 30

MESHES OF THE AFTERNOON de Maya DEREN
1943 / 16 mm / n&b / son / 14′ 00

NOTES ON THE CIRCUS de Jonas MEKAS
1966 / 16 mm / coul / son / 12′ 00

TURN, TURN, TURN de Jud YALKUT
1965-1966 / 16 mm / coul / son / 10′ 00

WHERE DID OUR LOVE GO? de Warren SONBERT
1966 / 16 mm / coul / son / 15′ 00



FIGURES DE L’INFORME
novembre 23, 2015, 5:24
Filed under: Agenda

Mardi 01 Décembre 2015 à 20h00

Cinéma des cinéastes
7 avenue de clichy, 75017 Paris

À l’occasion de l’exposition DUST, organisée par le BAL Histoires de poussières, d’après Man Ray et Marcel DUCHAMP, Light Cone propose une programmation de films expérimentaux et de films d’artistes issus de son catalogue et de diverses collections.

À partir de trois axes, les séances s’appuient sur ce que David Campany commissaire de l’exposition cherche à mettre en évidence dans les nombreuses œuvres sélectionnées : une fascination pour les forces de la nature, l’étrangeté de formes à la frontière de la perception et les mystérieuses beautés issues du monde minéral.

Le jeu sur la frontière entre représentation figurative et abstraite fut au cœur de nombreux courants artistiques à commencer par l’impressionnisme puis le futurisme qu’embrassa à ses débuts Marcel Duchamp.

Explorateur de médium dans l’âme, dans son unique film intitulé avec malice Anemic Cinema, avec l’assistance de son compère et ami Man Ray il transforme des poèmes en spirales vertigineuses par le biais de ses rotoreliefs mis en mouvement.

Ce travail sur les formes jouant du perceptible et de l’identifiable sera au centre des films composant ce programme dans une voie naturaliste (Robert Schaller reproduisant la vision d’une abeille avec une caméra sténopée), organique (mousses et végétaux se transformant en forêts miniatures sous la caméra de Miles McKane) et visuelle avec l’énigmatique et envoûtant film de Rose Lowder.

TRACK MOSS BYPASS de Miles MCKANE
1987 / vidéo / coul / sil / 7′ 00

MURMUR de Kirk PALMER
2006 / vidéo / n&b / son / 7′ 00

NIAGARA de Tania MOURAUD
2009 / vidéo / coul / son / 8′ 24

24/7 (INTO THE DIRECTION OF THE LIGHT) de M.ASH
2008 / vidéo / coul / sil / 8′ 43

SANS TITRE de Taysir BATNIJI
2002 / vidéo / coul / sil / 1′ 56

EYE ECLIPSE de GUSMAO João Maria & PAIVA Pedro
2007 / 16 mm / coul / sil / 2′ 40

MY LIFE AS A BEE de Robert SCHALLER
2002 / 16 mm / coul / sil / 6′ 00

MICROFORM de Emilie SERRI
2010 / 16 mm / coul / son / 6′ 00

ROULEMENT, ROUERIE, AUBAGE de Rose LOWDER
1978 / 16 mm / coul-n&b / sil / 15′ 00


Exposition en cours :
DUST
Histoires de poussière
D’après Man Ray et Marcel Duchamp
Du 16 octobre 2015 au 17 janvier 2016



UNDERGROUND 1
novembre 20, 2015, 4:30
Filed under: Agenda

vendredi 20 novembre 2015 à 20h00
au Cinéma Grand Action

A l’occasion de l’exposition Andy Warhol – Unlimited, qui se tient du 2 octobre 2015 au 7 février 2016 au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, le Cinéma Grand Action en partenariat avec le MAMVP et Paris Musées propose un cycle de films qui met en lumière les liens étroits entre le cinéma et une des plus grandes figures du Pop art américain.

Le cinéma est au cœur de l’œuvre d’Andy Warhol, qui met à l’épreuve les règles hollywoodiennes dans ses innombrables films expérimentaux, tout en s’inspirant pour ses séries d’icônes du Star system américain. Ce cycle propose un regard sur l’underground new-yorkais des années 1960 et quelques films en phase avec l’univers de la Factory, consacrant Andy Warhol comme artiste phare de cette époque. Quatre des dix séances de ce cycle ont été programmées par Light Cone à partir de son catalogue et du fonds des AFEA.

UNDERGROUND 1

Le cinéma underground (littéralement souterrain) prit naissance aux États-Unis avant d’essaimer en Europe. Cette séance propose un panorama de quelques-unes des figures américaines majeures de ce courant artistique avec des copies rares et peu diffusées provenant des archives AFEA.

REFLECTIONS ON BLACK de Stan BRAKHAGE
1955 / 16 mm / n&b / son / 12′ 00
A MOVIE de Bruce CONNER
1958 / 16 mm / n&b / son / 12′ 00
ECLIPSE OF THE SUN VIRGIN de George KUCHAR
1967 / 16 mm / coul / son / 12′ 00
À LA MODE de Stan VANDERBEEK
1959-1960 / 16 mm / n&b / son / 7′ 00
SCORPIO RISING de Kenneth ANGER
1963 / 16 mm / coul / son / 31′ 00

Cinéma Grand Action
5 rue des Ecoles
75005 Paris, France

Programme complet du cycle (format PDF) : warhol-unlimited