Philippe Cote


GANESH
janvier 5, 2016, 6:46
Filed under: Mes films : projections

Mon film GANESH 2015, super 8 sur num, 15’- sera projeté le Samedi 23 Janvier à 18 H au Festival Les Inattendus à Lyon

photo3

Télécharger le programme : prog_inat_2016-web

Site : ici

18h : mondes à l’épreuve

6 — Le Pays dévasté – Emmanuel Lefrant
France, 2015, 35mm, 12’
« Que vois-tu ? – Une étendue peu favorable à l’homme. » Le Pays Dévasté se réfère
à l’Anthropocène, l’époque géologique actuelle, vue comme la période à partir
de laquelle l’espèce humaine est devenue la force géophysique dominante devant
toutes les forces naturelles qui jusque-là avaient prévalu. Les traces de notre âge
urbain, consumériste, chimique et nucléaire resteront des milliers voire des millions
d’années dans les archives géologiques de la planète et soumettront les sociétés
humaines à des difficultés considérables.

7 — Ganesh – Philippe Cote
France, 2015, num, 15’
« Chaque année, la communauté tamoule originaire d’Inde du sud et du Sri Lanka se
réunit pour fêter le Dieu Ganesh. Le film est une description de gestes, de corps dansants, de présences enregistrés lors de cette fête, traversée de réminiscences de mes séjours effectués en Inde. »

8 — Alberta – Dan Browne
Canada, 2014, num, 3’
Voyage dans les parcs nationaux de la province canadienne d’Alberta. Une exploration
du paysage tout en vélocité et éblouissements dans la tradition des travelogues
expérimentaux.

9 — Wayward Fronds – Fern Silva
USA , 2014, 16mm, 13’
à la manière des travelogues, ces journaux filmés, Wayward Fronds explore la réserve
des Everglades en Floride. Mais, au-delà de cette matière documentaire, Fern Silva
construit également une matière fictionnelle, tantôt évocatrice à travers ce serpent
glissant sur la moquette d’une chambre d’hôtel, tantôt acerbe lorsqu’elle met à
jour la machine à fantasmes de l’industrie touristique.

10 — M (Madeira) – Jacques Perconte
France, 2014, num, 31’

En plein océan Atlantique, à 600 km des côtes africaines, Madère surgit des flots.
C’est le sommet d’un ancien volcan, immense. Nous découvrons la côte en explorateurs,
nous pénétrons la forêt primaire et traversons ses millions de couleurs au creux
de vallées baignées de lumières magiques. Les hommes, sur l’autre versant, travaillent
la terre. Ils sont pris dans la matière et le vent les efface peu à peu.

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :