Philippe Cote


Rencontre avec Graham Stevens
janvier 30, 2016, 7:30
Filed under: Agenda

Mercredi 3 février, 19h, Centre Pompidou

L’artiste anglais présentera trois projets utopiques, à la croisée de la science et de l’art, documentés à travers trois films réalisés dans les années 1970 et 1980. Offrant un prolongement singulier à la longue tradition des échanges entre ingénierie et création artistique, Graham Stevens évoquera l’influence de Richard Buckminster Fuller sur son oeuvre.

L’artiste anglais Graham Stevens (1944) a fait de l’air un médium artistique et de la symbiose entre art et science l’élément indispensable à la formulation d’une utopie environnementale. Dans les années 1970, il réalise les films, Atmosfields (1971) et Desert Cloud (1974), pour documenter et promouvoir ses sculptures éphémères gonflables. À la croisée de l’ingénierie, de l’architecture et de l’écologie, l’œuvre de Graham Stevens déploie pleinement sa vocation expérimentale au profit d’une pratique artistique motivée par l’idée d’inscrire à nouveau l’art en dialogue avec l’environnement.

Graham Stevens, Atmosfields, 1971, 16mm, coul, son, 21.24min (vo)
Graham Stevens, Desert Cloud, 1974, 16mm, coul, son, 17.17min (vo)
Graham Stevens, Hajj Walkway Shade Structure, 1983, 16mm (transféré sur fichier num), coul, son, 17 min (vo)

Séance en présence de Graham Stevens.

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :