Philippe Cote


« Nous, la forêt qui brûle »
mars 9, 2016, 4:51
Filed under: Agenda

Au mois de mars 2016 à la Parole errante, plusieurs
collectifs expérimentent une programmation où se
croisent et se questionnent poésie, politique, peinture,
soin, musique, théâtre, artisanat…
Cette programmation rend visible la multiplicité
des réalités qui, à l’intérieur de la Parole errante,
échangent et se changent, inventent et se réinventent,
et constituent son identité.
Autant de manières de se rapporter à ce lieu, d’en
avoir usage, que l’on soit une troupe de théâtre, un
collectif d’habitants, une auteure, un peintre, une
classe relais, un collectif militant, un réseau de réflexion
autour du soin…
Elle révèle un lieu ancré dans son histoire, celle
de l’équipe de la Parole Errante constituée autour
d’Armand Gatti, et tournée vers des devenirs
autres. Elle met en scène un dialogue.
Cette programmation rend visible un lieu en recherche
de devenirs désirables.
Elle met en lumière, un lieu ouvert sur la ville, un
lieu d’accueil et de visibilité pour des pratiques
culturelles, sociales, politiques mineures, seules
capables de retisser des territoires d’existences et
de luttes riches et nécessaires.
Elle rend visible la fonction prise par ce lieu au fil
des années dans le territoire de Seine-Saint-Denis
et le vide que laisserait sa fermeture programmée en Juin prochain.

Le programme :

Soutien à la Parole : ici

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :