Philippe Cote


Iris Film Collective presents END OF THE WORLD
mai 12, 2016, 7:35
Filed under: Agenda

Mercredi 18 mai 2016 à 21h
l’Etna
71, rue Robespierre
93100 Montreuil, France
M°Robespierre
[après la grande porte, passer la cour, 1ère porte à droite sous le porche, puis à l’étage, à gauche]

Une série de travaux de l’Iris Film Collective entièrement créée et présentée sur film 16mm noir et blanc développé à la main.

Créé en 2014, l’Iris Film Collective est un groupe d’artistes indépendants basés à Vancouver (Canada). Exposant et programmant de façon itinérante des travaux s’intéressant au média film – projection mono-écran, cinéma élargi, sculpture, installation – nous cherchons à augmenter la visibilité et l’accessibilité de l’art expérimental. Notre intérêt pour le film sur pellicule, à un moment où le medium glisse dans un modèle post-industriel, est central dans notre démarche.

Alors que le collectif cherche à fabriquer des films autour de la fin du monde en utilisant une longueur limitée de film noir et blanc, le niveau de la mer monte, les pôles magnétiques s’inversent, on contemple notre mort et celle de nos proches, remettant en question nos identités, nos représentations et l’idée du temps elle-même. Ce programme éclectique pousse les créateurs dans les retranchements de leurs techniques, et de leur imagination collective.

La séance sera présentée par Amanda Thomson, cinéaste membre de l’Iris Film Collective.
Les films parlant seront présentés en anglais sans sous-titres.

ENTRÉE LIBRE / buffet participatif

0e75ef93-ab86-416e-97ad-43fb69b917f1

PROGRAMME (durée totale 40′ environ) :

FLOOD | Ariel Kirk-Gushowaty | 16mm | 5′ | 2015

« Comment pouvez-vous espérer communiquer avec l’océan, quand vous vous ne pouvez même pas vous comprendre les uns les autres ? » – Stanisław Lem, Solaris

BEFORE, AFTER, AGAIN | Zoe Kirk-Gushowaty & Michèle Simone Smith | Performance à deux projecteurs 16mm | 7′ | 2015

Et si, alors que le ciel nous tombe dessus, il avait une forêt dans son dos ? Là où débuts et fins se retrouvent et se répètent.

TOTEM | Alex MacKenzie | 16mm | 5′ | 2015

De la chimie renversée crève l’émulsion du film… la journée est déjà bien avancée et nous avons trop attendu. L’homme contre la nature dans un combat jusqu’à la fin.

WE ARE HERE | Lisa g Nielsen | 16mm | 3′ | 2015

Selon le point de vue, la fin du monde est peut-être déjà là.

END | Sydney Southam | 16mm | 3′ | 2015

Un homme, le dernier homme, est seul sur la terre avec pour seuls compagnons ses hallucinations et son skateboard.

THE END | Amanda Thomson | 16mm | 5′ | 2015

Les pôles magnétiques s’inversent, et au début personne ne s’en rend compte. Le temps ne fut jamais une science exacte. Le film retrace la progression de la lumière et de la représentation, du naturel à l’artificiel. A la fin, toute signification se perd.

1 IN 64 BILLION | Ryder White | 16mm, son optique | 2’30 | 2015

La probabilité qu’une empreinte digitale corresponde à une autre est calculée comme étant de 1 sur 64 milliards. Est-ce que la question de la « fin du monde » implique réellement la perte du sens de soi ? Les humains pourront-ils dépasser la capacité de la planète à nous faire vivre par leur seule force de reproduction ?

THINGS HAVE CHANGED | John Woods | 16mm | 3’30 | 2015

Le moment où tu réalises que tes parents sont mortels.

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :