Philippe Cote


BRAQUAGE EN SEPTEMBRE
septembre 7, 2016, 10:03
Filed under: Agenda

Télécharger le programme : agenda-braquage-septembre-2016

Le jeudi 15 septembre à partir de 19h30
Séance à l’invitation de la chorégraphe Pauline Simon.

19h30 : Postérieurs (le futur n’existe pas mais des futurs insistent). Chorégraphie : Pauline Simon

21h15 : Projections des films, carte blanche à Braquage

Banlieue du vide de Thomas Köner (2003), Allemangne/Mini DV/n&b/12′
There is still enought Time de Mathieu Bouvier et Céline Cartillier (2016), France/Num/couleur/30’
Our Voices are Mute de SJ. Ramir (2008), Nouvelle-Zélande/Mini DV/couleur/5’
Stadt in Flammen de Schmelzdahin (1984), Autriche/16mm/couleur/5
Principle 8 de Botborg (2005), Collectif International/Mini DV/couleur/4′
The Last Lost Shot de Cécile Fontaine (1999), France/16mm/couleur/7′
Cannot Exist de Stan Brakhage (1994), EU/16mm/couleur/muet/3’
Le bourreau turc de Georges Méliès (1903), France/16mm/n&b/muet/3′

Laboratoires d’Aubervilliers
41, rue Lécuyer 93300 Aubervilliers, M° Aubervilliers/Pantin Quatre chemins
Entrée libre sur réservation à reservation@leslaboratoires.org ou par téléphone au 01 53 56 15 90

Le vendredi 16 septembre, 21h
Lewis & Clovis, performance improvisée pour 2 projecteurs 16mm et son (2016)

Les projecteurs deviennent des animaux de projection sans pellicule. La lumière brute, à la base coupée
24 fois par seconde, est sans cesse travaillée pour créer formes et mouvements.
On y joue du pré-cinéma pour un Space-Opéra-Noise à base de manipulations d’optiques, et de trituration
de faisceau… une fiction cinétique sonore pour quatre mains.
« Ces simulacres s’élancent dans toutes les directions mais comme les yeux
sont les seuls à les voir, c’est où nous portons nos regards que les objets les
arrêtent de leurs forment et de leurs couleurs. Cette image émise pousse l’aire
interposée entre elle et les yeux…l’air chassé y baigne nos pupilles et s’en va.
Sans doute cela s’opère avec une rapidité prodigieuse. » Lucrèce 60 av. J.-C.

Espace en cours
56 rue de la Réunion 75020 Paris
m° Alexandre Dumas ou Buzenval

Info : info@braquage.org

Le mardi 20 septembre, 20h30
Carte blanche à la Canyon Cinema, en présence de Sandra Davis

Interior Garden de Sara Katheryn Ariedge, 1978, 7’, couleur, sonore, 16mm.
« Un film magique réalisé par une pionnière du cinéma expérimental. Une merveilleuse nouvelle
technique et une perspective puissante dans le coeur du poète. » Chick Strand

Lost Tribe de Pia Cseri-Briones, 1993, 4’, noir & blanc, sonore, 16mm.
Un film fait main à l’aide d’une tireuse optique à partir de matériaux en Super 8. Un moment dans la
mémoire, embrassant cette histoire qui m’est chère. Mais je me suis perdue quelque part en chemin. Estce
tout ce qui reste d’une petite existence ? Une fin. Un commencement. Embrassez-moi dans l’ombre
d’un doute, embrassez-moi.

In the Stone House de Jerome Hiler, 2012, 35’, couleur et noir & blanc, silencieux, 16mm.
Les images de In The Stone House datent du milieu des années 1960 à 1970. Ces scènes faisaient partie
d’un plus grand corpus de travail qui a progressivement disparu au fil des visionnages, des étapes de
montages… À un certain moment, elles ont été mises de côté et oubliées. En 2012, Mark McElhatten m’a
demandé si j’avais un film à montrer. Je me suis rappelé alors de ce matériel.

Kindering de Stan Brakhage, 1987, 3’, couleur, sonore, 16mm.
Dans ce film, la voix d’un enfant chantant-gazouillant est mise en relation avec des “prises” orchestrales
et juxtaposées visuellement avec des enfants jouant (mes petits enfants Iona et Quay Bartek) dans un
jardin typiquement américain. Ils sont vus, comme en rêve, déjà pris dans des rituels d’adultes.

Tung de Bruce Baillie, 1966, 5’, couleur et noir & blanc, silencieux, 16mm.
Un poème symphonique sensuel d’un co-fondateur de la Cinémathèque de San Francisco. Tung est le
portrait d’un ami. Peau sablonneuse et cheveux de lin dans la lumière du petit matin.

Espace en cours
56 rue de la Réunion 75020 Paris
m° Alexandre Dumas ou Buzenval
Info : info@braquage.org

Samedi 24 septembre, 19h
Petit rayon, spectacle jeune public

Un petit rayon de lumière joue à se déguiser en grand. Un groupe
de rayons adultes et méfiants, jaloux de sa lumière, lui lance une
série de défis, que Petit rayon saura transformer en spectacle.
Spectacle mêlant conte, lanterne magique, ombre, rétroprojecteur
et film 16mm.
Spectacle précédé d’un atelier de lanterne magique à 16h.
Infos et inscription pour l’atelier : 01 34 53 32 26
Cinéma Jacques-Brel
1 place de l’Hôtel de Ville
95140 – Garges-lès-Gonesse, RER D, gare de Garges/Sarcelles, puis bus 133 ou 252
Info : info@braquage.org & cinema@villedegarges.com

Formations adultes, interventions cadre scolaire :
Le jeudi 29 septembre
Formation pour le dispositif « Des cinés, la vie » (coordonné par Kyrnea).
Intervention de Sébastien Ronceray autour de courts métrages auprès d’animateurs travaillant dans des
centres pour mineurs (sous la responsabilité de la Protection Judiciaire de la Jeunesse).
Ministère de la Justice
35 Rue de la Gare, 75019 Paris

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :