Philippe Cote


[Re-voir-fr] Nouveau DVD ! ROSE LOWDER – bouquet d’images ( Annonce )
février 20, 2012, 2:35
Filed under: Fleurs secrètes

Chers amis,
nous sommes fiers de vous annoncer que les films de Rose Lowder sont enfin disponible en DVD.
Les films de Rose étaient les premiers que nous avons essayer d’encoder en DVD dès 1998 – les mauvais résultats nous ont convaincus de rester au VHS jusqu’en 2005. 14 ans plus tard, nous avons réussit d’encoder ces films étonnants, qui défient la compression numérique !

ROSE LOWDER
BOUQUET D’IMAGES
(DVD PAL interzone) 25,00 euros

Roulement, rouerie, aubage 1978 b/w & coul. sil. 14’10 »
Les Tournesols (sunflowers) 1982 sil. 2’41 »
Impromptu 1989 7’48 »
Quiproquo 1992 12’27 »
Bouquets 1-10 1994-1995 sil. 10’43

Quelques moments importants des oeuvres cinématographiques de Rose Lowder optant pour une variété de procédures aboutissant à construire le film directement dans la caméra au cours du tournage. Progressivement des liens entre la réalité filmée et l’image filmique sont établies de diverses manières en opérant sur des séries de photogrammes enchaînés selon une mise au point échelonnée dans l’espace et le temps par rapport au cadre de l’image, pour devenir ensuite un tissage image par image composé d’un ordre alterné de photogrammes saisis dans un même site à des périodes différentes. Du mouvement des roues à aubes qui renvoie aux mécanismes de la caméra au bouquet de fleurs qui devient un bouquet d’images, c’est toujours l’intérêt de la spécificité du moyen d’expression qui est interrogée.

« Les couleurs, les objets et leurs traitements vont au-delà du caractère scientifique dans lequel le discours de la cinéaste tend souvent à les maintenir. On ne peut ignorer une forte sensualité dans les scènes, et dans leur choix. Rose Lowder privilégie les scènes de nature, quand bien même certain des lieux filmés se situent dans une ville. Leur transformation cinématographique est telle qu’ils n’apparaissent plus comme des émanations urbaines mais comme des paysages naturels. Dans ce sens, Rose Lowder perpétue une tradition impressionniste : le travail dans la nature contre le travail de l’atelier ; à la manière de Cézanne, le travail dans le lieu est la condition sine qua non si l’on veut traduire la « petite sensation » et la représenter. »
Yann Beauvais

Ce titre est disponible à l’adresse suivante:

RE:VOIR Video
23, rue du Buisson Saint Louis
75010 Paris
France
info@re-voir.com

Nous vous remercions.

Publicités


Palimpsestes: cinéma et mémoire des luttes paysannes au Brésil
février 20, 2012, 2:27
Filed under: Agenda

Par Johanna Cappi

Séance du 20 février

(sur Cabra, Marcado para Morrer d’Eduardo Coutinho)

En 1964, Eduardo Coutinho entreprend la reconstitution de la vie de João Teixeira, leader d’un mouvement paysan défendant la réforme agraire dans le Nordeste brésilien, assassiné deux ans auparavant. L’avènement, cette même année, de la dictature militaire, compromet la réalisation du projet : les mouvements paysans sont mis en échec, les images confisquées et l’équipe du film, menacée, se disperse.

Ce n’est qu’à la fin des années 1970 que Coutinho peut rassembler l’équipe, afin de reconstituer l’histoire du tournage avorté. Ce second projet lui permet de découvrir la trajectoire des participants du projet original, qui décrit de multiples manières les divers types de répression subis par les opposants au régime militaire. Ainsi, à la recherche de la veuve de Teixeira, Elizabeth, et de leur famille proche, Coutinho explore diverses strates temporelles illustrant la mémoire des faits politiques dans la région. Temps et mémoire, résistance et deuil, construisent la trame complexe de ce film hybride, et en font un des documents les plus saisissants de l’histoire contemporaine du Brésil. Cabra, Marcado para Morrer s’inscrit dès sa sortie, en 1984, comme la renaissance du genre documentaire dans la région.

L’intervention de Gabriela Trujillo, docteure en études cinématographiques de l’Université de Paris I, propose de montrer l’importance capitale de l’œuvre de Coutinho, à la fois comme élément historique sur la mémoire des luttes paysannes face à la dictature militaire, puis comme œuvre symptomatique des recherches formelles au moment de la transition démocratique brésilienne.

Lieu : Les réunions du GRHED se tiennent de 17h30 à 20h, dans la salle AVD (133, 1er étg) de l’Institut National d’histoire de l’art (INHA), Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris. Entrée libre

Programmation : Johanna Cappi, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, IRCAV

Collaboration : Camille Bui & Catherine Roudé

Contact : grhed@hotmail.fr

Programme complet des séances 2011-2012 : http://culturevisuelle.org/kinoks/2011-2012



Film 2012
février 13, 2012, 2:49
Filed under: Agenda

Centre Pompidou

Mercredi 1 Février 2012

19:00 Busby Berkeley

Dance-director à Broadway, Busby Berkeley rejoint Hollywood en 1930, et entre à la Warner. Il met alors au point son système et ses inventions au cours d’un grand nombre de films dont les numéros demeurent historiques.

Mercredi 8 Février 2012

19:00 Charles Atlas

Documentaire/fiction sur Michael Clark, chorégraphe charismatique des années 80, ce faux portrait sert de prétexte à une évocation vivante de la culture post-punk londonienne.

Mercredi 15 Février 2012

19:00 Bali

Dans les années qui précèdent la seconde guerre mondiale, à Bali, au moment où l’Occident découvre la danse balinaise, Européens et Américains partent recueillir images et témoignages de ce théâtre dansé.

Mercredi 22 Février 2012

19:00 Jazz

En 1925, la Revue Nègre se produit au Théâtre des Champs Elysées. Bientôt Joséphine Baker conquiert Paris en interprétant la fameuse « Danse des bananes » aux Folies Bergère en 1927, et Jean Renoir tourne un film sur le charleston…

Mercredi 29 Février 2012

19:00 Robert Breer

En hommage au cinéaste, peintre et sculpteur Robert Breer, récemment disparu, le Centre Pompidou consacre une séance à un aperçu de son œuvre filmique. « Breer entremêle à plaisir des figures abstraites et des formes figuratives, le noir et blanc et la couleur, le silence et les bruits concrets…

Mercredi 7 Mars 2012

19:00 Mario Peixoto

Unique film du poète, écrivain et cinéaste brésilien, Limite, est un véritable poème visuel dont « le récit s’articule autour de deux femmes et un homme à la dérive dans l’océan, à bord d’une barque fragile.

Mercredi 14 Mars 2012

19:00 Craig Baldwin

Craig Baldwin est l’héritier direct des contre-cultures des années 1960, de leur goût pour le détournement, le réemploi de matériaux existants et l’activisme gauchiste.

Mercredi 4 Avril 2012

19:00 Danielle Vallet-Kleiner

Istanbul-Helsinki, 1984-97, 43′ / Erevan-Moscou // partition.last, 2010, 43′ en avant-première. Séance présentée par Jean-Christophe Bailly, écrivain, et par la cinéaste

Mercredi 11 Avril 2012

19:00 Joseph Cornell

Collectionneur de films, Joseph Cornell a été aussi cinéaste. Ses premiers travaux relèvent d’une pratique du montage analogue à celle qui est à l’œuvre dans ses boîtes: assemblage de fragments, agencement de morceaux de pellicule hétéroclites (des films burlesques ou féeriques, quelques travelogues…).

Mercredi 18 Avril 2012

19:00 George Kuchar

Cinéaste précoce et prolifique, George Kuchar (1942-2011) compte plus de 500 films et vidéos à son actif.

Mercredi 25 Avril 2012

19:00 Hannes Schüpbach

Peintre et cinéaste, Hannes Schüpbach accorde une grande importance à la composition de ses plans, aux motifs, aux couleurs et à leurs résonances.



Les Lundis de l’ETNA 2012
février 6, 2012, 5:54
Filed under: Agenda


Séance Collectif Jeune Cinéma
février 6, 2012, 5:49
Filed under: Agenda

16/02/2012 – 20h, Cinéma La Clef, 34 rue Daubenton, 75005, Paris
CONCORDIA, VIVIER DE CINEASTES EXPERIMENTAUX

Une séance du CJC présentée par Gabrielle Reiner et Marianne Ploska, suivie d’un apéritif avec cidre de glace et douceurs au sirop d’érables.

Le Collectif Jeune Cinéma accueille dans son catalogue plusieurs films de cinéastes vivant à Montréal. Nombre d’entre eux ont produit leurs films à l’Université de Concordia, au sein de The Mel Hoppenheim School of Cinema. Certains ont même souvent traversé l’Atlantique pour présenter leur dernière création au Festival des Cinémas Différents de Paris et ont mentionné ce vivier d’expérimentations, donnant même envie à des cinéastes français du Collectif d’émigrer pour aller étudier dans cette école reconnue internationalement.
Si le CJC a eu 40 ans en 2011, la MHSoC a, elle, fêté ses 35 ans l’an dernier. Il n’était que justice d’en rendre compte dans une de nos séances régulières pour célébrer leur anniversaire à Paris.
Plusieurs cinéastes de l’école travaillent en numérique, cependant la plupart des films proposés pour cette programmation utilise l’émulsion argentique. Concordia persiste à défendre la pellicule aux côtés d’images numériques dominantes économiquement. Rappelons que lors de la première année d’université, chaque élève est invité à réaliser un film 16mm avec une Bolex, puis à le monter sur une Steenbeck. L’année suivante, l’élève choisit entre une section expérimentale, documentaire ou de fiction. Lors de la dernière année, les étudiants en documentaire et en expérimental sont regroupés dans une classe intitulée « non fiction ». L’expérimental et le documentaire s’irriguent l’un l’autre pour franchir les frontières de la fiction et de ses règles réalistes.
Notons en particulier la possibilité pour les étudiants de travailler à la tireuse optique. L’école possède deux de ces instruments complexes permettant de faire des copies de films, mais aussi de travailler image par image l’altération de cette logique mimétique pour en célébrer les accidents et en transgresser les limites.
Comment s’émanciper de normes narratives de plus en plus sclérosantes ? La réponse est donnée ici à travers 18 films croisant des œuvres d’élèves et d’enseignants, tous cinéastes travaillant les uns avec les autres dans une communauté de recherche.
Certains élèves sont d’ailleurs en train de mettre en place une coopérative de développement et de tirage de la pellicule Super8, 16mm et 35mm pour poursuivre et élargir cette démarche artisanale et collective promue par Concordia.

PROGRAMME

Lire la suite



Autres Séances ( annonce )
février 6, 2012, 5:44
Filed under: Agenda

De la part d’Yves-Marie Mahé

Salut,
fin Février,
je monte deux séances thématiques en mélangeant des films narratifs, d’animation ou expérimentaux qui rendent poreuses les limites de genre en variant les techniques.
L’une est sur la photographie au cinéma le lundi 20 aux Laboratoires d’Aubervilliers
et l’autre sur l’envers le dimanche 26 au Shakirail.

Lire la suite



BRAQUAGE ( annonce )
février 6, 2012, 5:37
Filed under: Agenda

Braquage organise deux séances de cinéma expérimentales cette semaine : mardi 7 et dimanche 12 février

Lire la suite