Philippe Cote


CONTES À REBOURS AU PROCHE-ORIENT
janvier 31, 2013, 12:24
Filed under: Agenda

Réalisées au Liban, en Palestine ou en Syrie, les œuvres qui composent cette séance offrent diverses représentations d’un temps incertain. Aux violences historiques qui les précèdent ou qui leur succèdent, ces œuvres répondent par des formes de stupéfaction de la fiction, du conte ou encore de la lettre d’amour face au réel. Cette stupéfaction rend compte du choc des évènements historiques et produit une temporalité étrange, découlant de la rencontre entre des dynamiques visuelles et narratives qui tirent les images dans des directions apparemment contradictoires. Quand fin et début se confondent, les voix qui content à rebours se chargent de promesses.

Séance présentée par Anaïs Farine, en présence de Basma al-Sharif

Vendredi, 1er février 2013, 18h, à l’INHA
2, rue Vivienne / 75002 Paris

PROGRAMME

. Compte à rebours, Akram Zaatari, Liban, 1995. 7 minutes, DVD, couleur.
Cette vidéo appartient à une série de courts-métrages (Image + Son) qu’Akram Zaatari a réalisés pour Future TV. L’artiste explique : « cette série a été conçue comme un aller-retour entre deux temporalités : celle de Beyrouth d’abord, puis celle de la télévision ».

. Film-essai sur le barrage de l’Euphrate
, Omar Amiralay, Syrie, 1970. 12 minutes, DVD, noir et blanc.
La composition sonore et visuelle de cette œuvre dit l’enthousiasme du réalisateur et célèbre l’audace des ouvriers syriens qui participent à la modernisation du pays. En 2003, Omar Amiralay reviendra de manière critique sur cette expérience dans un film intitulé Déluge au pays du Baas.

. The End, Collectif Abounaddara, Syrie, 2011. 3 minutes, DVD, couleur.

Le rideau se ferme sur la figure de « l’éternel président ». Les noms des premiers martyrs de la révolution apparaissent progressivement tandis que l’image officielle du régime persiste sous la forme d’un reflet inversé.

. (Posthume), Ghassan Salhab, Liban, 2007. 28 minutes, DVD, couleur.
Ghassan Salhab poursuit sa réflexion cinématographique sur le Liban contemporain. Au lendemain de l’agression israélienne de 2006, la fiction semble avoir perdu sa place. Dans ce film hanté par l’omniprésence du réel et de l’immédiat, elle ne survit qu’à l’état d’images fantomatiques.

. Al Awda (The Return), Jumana Emil Abboud, Palestine/Suisse, 2002. 4 minutes, DVD, couleur.

Une femme marche dans un bois et tente, comme dans le conte de Hansel et Gretel, de laisser des traces au sol afin de retrouver son chemin. La réapparition de ce conte et la répétition sans fin des mêmes gestes à l’intérieur de la vidéo évoquent le droit au retour des Palestiniens.

. The Story of Milk and Honey, Basma al-Sharif, Liban, 2011. 10 minutes, DVD, couleur.
Obsédé par l’Histoire et la mémoire, un narrateur anonyme collecte une grande quantité de photographies, de chansons, de traces d’évènements, de lettres, etc., et parvient difficilement à réaliser son premier projet : écrire une histoire d’amour.

Publicités


Breaking Ground
janvier 31, 2013, 9:05
Filed under: Agenda

8 – 27 février 2013 au centre Pompidou

« Breaking Ground » propose un nouveau regard sur soixante années d’expérimentations cinématographiques en Autriche, des grandes œuvres formelles de Peter Kubelka, Martin Arnold et Peter Tscherkassky, à la radicalité performative des actions de Kurt Kren, Valie Export ou encore Mara Mattuschka, jusqu’aux nouvelles perspectives qu’ouvrent les technologies numériques (Anja Krautgasser). Cette programmation couvre, sur dix séances, l’ensemble des techniques et des « genres » expérimentaux développés entre 1955 et 2010. La séance d’ouverture, intitulée « Action ! », réunit une sélection volontairement éclectique de propositions artistiques et constitue une parfaite introduction à ce que sont devenus les maîtres mots du « cinéma expérimental autrichien ».

Lire la suite



Rappel…
janvier 30, 2013, 12:14
Filed under: Agenda

Surtout Oxhide et Oxhide II



BABYLON
janvier 29, 2013, 6:04
Filed under: Agenda

MERCREDI 30 JANVIER 2013 : RENDEZ-VOUS AVEC BABYLON

Projection du film à la Fémis à partir de 20h. La projection sera suivie d’un débat avec ismaël et Youssef Chebbi.
La Fémis. 6 rue Francœur – 75018 Paris.
(Entrée libre).

Produit par Exit Productions en 2012, Babylon est un long-métrage documentaire réalisé par ismaël, Youssef Chebbi et Ala Eddine Slim.

Grand Prix – Festival International de Cinéma FIDMarseille 2012.

SYNOPSIS
Sur un territoire vierge en pleine nature, des populations arrivent. Rapidement, une ville se construit de nulle part. Peuplée de plusieurs nationalités, ses habitants parlent des langues différentes. Cette nouvelle Babylone entourée d’arbres et d’animaux, prend rapidement la forme d’une cité à la fois ordinaire et singulière…

FICHE TECHNIQUE :
– Durée : 119′.
– Société de production : Exit Productions (www.exitprod.com).
– Pays et année de production : Tunisie 2012.
– Support de projection : Blu Ray.

EQUIPE TECHNIQUE :
– Image, son et réalisation : ismaël, Youssef Chebbi et Ala Eddine Slim.
– Montage image : ismaël et Ala Eddine Slim.
– Montage son et mixage audio : Yazid Chebbi.
– Étalonnage image : Fakhreddine Amri.
– Directeur de production : Chawki Knis.
– Produit par : Chawki Knis, Ali Hassouna et Ala Eddine Slim.



Los Ultimos Cristeros
janvier 29, 2013, 5:59
Filed under: Agenda

Hors Pistes avait déjà présenté Wadley, un de ses précédents films  : une traversée du désert de Sonora, sur fond de recherche de Peyotl

On pensait beaucoup au cinéma de Lisandro Alonso ( Los muertos, Liverpool )

Hors Pistes dernière semaine :

mercredi 30 janvier à 20h au cinéma 1

Los Ultimos Cristeros de Matias Meyer

Le film reconstitue des scènes de vie de paysans mexicains qui se sont soulevés dans les années 20 face à un état fermement anticatholique. Pour retracer ce moment de l’histoire, Matias Meyer prend le parti de le raconter depuis le point de vue des individus.



LA MALÉDICTION DU GAZ DE SCHISTE
janvier 29, 2013, 1:46
Filed under: Agenda

Ce soir sur Arte à 20 H 50…cela repasse Samedi à 10 h 30 ( je crois )

LA MALÉDICTION DU GAZ DE SCHISTE – Documentaire de Lech Kowalski

Zamosc, en Pologne orientale : au hasard d’un tournage dans cette région rurale, Lech Kowalski rencontre en 2009 des paysans sur les terres desquels de grandes firmes américaines ont commencé à prospecter pour extraire du gaz de schiste. Fissures dans les murs des fermes, pollution des eaux, bulldozers investissant des champs à quelques dizaines de mètres des habitations… Les villageois sont inquiets. Or cette situation locale n’a rien d’anecdotique et témoigne d’un phénomène qui menace aujourd’hui toute la planète. Bradford County, aux États-Unis, est au gaz de schiste ce que l’Arabie Saoudite est au pétrole. Mais on est loin de l’image idyllique d’une « énergie non conventionnelle » propre et d’exploitation aisée que veulent donner les industriels. Dans ce petit comté du nord-est des États-Unis, le réalisateur filme des paysages dévastés et l’épuisement physique et psychologique des habitants…

COMBAT INÉGAL

Cinéaste underground, passionné par les groupes à la marge (les SDF dans Rock soup, les punks dans Born to lose) et les grandes tragédies de l’histoire européenne (Hitler’s highway), Lech Kowalski s’aventure ici dans les profondeurs de la campagne polonaise. Il dépeint le combat inégal de petites gens victimes de contrats léonins, pour la sauvegarde de leurs villages, de leurs maisons, de leurs exploitations agricoles, de leur eau et de leur santé – et qui remportent quelques victoires inattendues. L’enjeu est de taille : la Pologne voit dans cette énergie nouvelle une promesse d’indépendance vis-à-vis du gaz russe. Ce documentaire constitue une mine d’informations sur les pratiques des compagnies de forage et sur les conséquences de cette exploitation sur la vie quotidienne des Européens.



Un chant d’amour
janvier 27, 2013, 11:47
Filed under: Agenda

A l’auditorium du Louvre

Avec Socalled, DJ et MC québécois, créateur du Klezmer-Hip Hop de Montréal.

Invité par M. lors de sa carte blanche au Louvre en 2009, Ibrahim Maalouf, trompettiste virtuose franco-libanais, pianiste, compositeur, arrangeur et professeur de trompette, prend à son tour les rênes de la programmation musicale de cinq soirées thématiques, de février à juin 2013. Il succède ainsi à Laurent Garnier, Vincent Ségal, M., Arthur H, Camille, Emily Loizeau et Oxmo Puccino.
Au programme cette année, notamment, de nombreux films expérimentaux et d’avant-garde, avec le concours de Light Cone, et des invités prestigieux, parmi lesquels Baptiste Trotignon, Nguyên Lê, Nils Petter Molvaer, Socalled, Smadj et Zeid

1er février : « Un chant d’amour »
Avec Socalled, DJ et MC québécois, créateur du Klezmer-Hip Hop de Montréal.
Autour du film de Jean Genet Un chant d’amour (1950), une sélection de films de Georges Rey (Fumée, 1982), Mathias Müller (Sleepy Haven, 1993, et Sternenschauer, 1994), Maya Deren (Meditation on violence, 1948) et Michel Nedjar (Angle, 1978).