Philippe Cote


EXPÉRIENCES SYMPHONIQUES
mai 31, 2014, 1:08
Filed under: Agenda

Scratch Projection

Mardi 17 Juin 2014 à 20 H 30

CInéma Action Christine
4, rue Christine
75006 Paris

Présenté par Elena Gui, en présence de FLATFORM.

Avec l’essor de la forme symphonique en Europe au XVIème et XVIIème siècle, l’écriture musicale s’imposa comme méthode. L’orchestre subit un agrandissement considérable, les instruments se stabilisèrent, acquérant une autorité nouvelle, certains orchestres devinrent « symphoniques » par synecdoque.

Contemporains de Gustav Malher, les frères Lumière organisent la première projection publique en 1895. Presque aussitôt Méliès, prestidigitateur et propriétaire d’un théâtre, expérimenta en inventant une mise en scène (son théâtre-studio étant utilisé pour les prises de vue) avec acteurs, décors et effets spéciaux, le tout assemblé dans une sorte de récit fictionnel fantastique. La caméra de Méliès fût posée exactement dans l’orchestre du théâtre, la fosse, le lieu traditionnel des musiciens, du chœur et des danseurs, devenant ainsi « l’œil » du cinéma. Du fait de ce renversement, le cinéma peut être vu comme participant à l’évolution de la fonction de l’orchestre, ou comme un prolongement des formes possibles des concerts et des symphonies.

FILMSTUDIE de Hans RICHTER
1926 / 16 mm / n&b / son / 5′ 00

UNE NUIT SUR LE MONT CHAUVE de ALEXEIEFF Alexandre & PARKER Claire
1933 / 16 mm / n&b / son / 8′ 00

KREISE de Oskar FISCHINGER
1933-1934 / 16 mm / coul / son / 2′ 00

SPOOK SPORT de MCLAREN Norman & BUTE Mary Ellen
1940 / 16 mm / coul / son / 7′ 52

PACIFIC 231 de Jean MITRY
1949 / 16 mm / n&b / son / 10′ 00

CHROMOPHONIE de Alexandre VITKINE
1967 / 16 mm / coul / son / 7′ 00

TROMPE L’OEIL de Robert CAHEN
1979 / vidéo / coul-n&b / son / 7′ 00

TRENTO SYMPHONIA de FLATFORM
2012-2014 / vidéo / coul / son / 19′ 25

Publicités


Hommage à Dovidis
mai 31, 2014, 1:02
Filed under: Agenda

Cinémathèque Française

Vendredi 20 Juin 2014 – 19h00 

Bonnes vacances
de Jacques Nahum et Pierre Neurisse
France/1954/26’/35mm
avec apparitions de Jean Cocteau, Jean Marais, Georges Braque, Pablo Picasso.
un film de commande sur la côte d’azur transformé en guirlande de rencontres artistiques.

suivi de

Paul Belmondo
Dovidis (collectif)
France/1961/13’/dcp
Emouvante présentation du père sculpteur par le fils acteur, pour une fois passablement intimidé.

suivi de

Derrière le mur
de Jacqueline Meppiel et Mario Marret
France/1967/80’/dcp
avec Harald Hauser, Kurt Stern.
Par deux piliers du cinéma militant, dont le résistant français Mario Marret, documentaire en trois parties décrivant la vie en RDA, avec notamment le résistant allemand Gerhard Leo.

Vendredi 20 Juin 2014 – 21h30

Le ciel, la terre
de Joris Ivens
France/1967/28’/35mm
Film où s’entremêlent des images tirées de bandes d’actualités et des images tournées par Joris Ivens, séduit et bouleversé par le goût de vivre que parvient à sauvegarder, sous les bombes, le peuple vietnamien.

suivi de

Walter Coleman
(présenté par Karin Motet)
Dovidis (collectif)
France/1961/13’/dcp
Portrait d’un peintre américain engagé.

suivi de

Un homme qui dort
de Bernard Queysanne et Georges Perec
France-Tunisie/1973/93’/35mm
d’après Georges Perec avec Jacques Spiesser. avec la voix de Ludmila Mikaël.
Réflexions et expériences psychiques d’un étudiant sur les seuils de la conscience. « Tu poses le livre ouvert à côté de toi, sur la banquette. Tu t’étends. tout est lourdeur, bourdonnement, torpeur. Tu te laisses glisser. Tu plonges dans le sommeil. » (Georges Perec)

Présentation du cycle :

Lire la suite



Alexander Hammid & Herbert Kline – The Forgotten Village
mai 31, 2014, 12:56
Filed under: Agenda

11 juin 2014, à 19h00 – Centre Pompidou, Paris

Réalisé au Mexique en 1941, The Forgotten Village documente la vie misérable d’une communauté paysanne isolée. Ouvertement propagandiste, le film préfigure certains des codes du cinéma néo-réaliste d’après-guerre. Tourné en décors naturels avec des acteurs non-professionnels, The Forgotten Village associe à la forme documentaire l’histoire fictionnelle du jeune Juan Diego, symbole et espoir d’un avenir meilleur, en proie à l’ignorance et aux réticences des siens à l’égard du changement.

The Forgotten Village, Herbert Kline & Alexander Hammid, 1941, 16mm, nb, son, 68’



Hollis Frampton – L’alphabet comme un colosse
mai 31, 2014, 12:53
Filed under: Agenda

4 juin 2014, à 19h00 – Centre Pompidou, Paris

Zorn’s Lemma

Photographe, cinéaste et théoricien de l’image, l’Américain Hollis Frampton élabore avec Zorn’s Lemma, film en trois parties réalisé à New York en 1970, un système de correspondances entre les mots et les images, structurées et ordonnées selon la seule logique de l’alphabet.



Festival Côté Court ( Pantin )
mai 30, 2014, 5:27
Filed under: Agenda

Du 11 au 21 Juin au Ciné 104 à Pantin

Site du festival : http://www.cotecourt.org



THE UPRISING
mai 28, 2014, 10:49
Filed under: Agenda

de Peter SNOWDEN

The Uprising shows us the Arab revolutions from the inside. It is a multi-camera, first-person account of that fragile, irreplaceable moment when life ceases to be a prison, and everything becomes possible again. This feature-length documentary is composed entirely of videos made by citizens and long-term residents of Tunisia, Egypt, Bahrain, Libya, Syria and Yemen. The film uses this footage, not to recount the actual chronology of events or analyse their causes, but to create an imaginary pan-Arab uprising that exists (for the moment) only on the screen.

deux projections de son film THE UPRISING à Paris au cours du mois de juin.
Le mardi 3 juin à 18h, le film sera montré aux Ateliers Varan dans le cadre du séminaire « Corps, villes, pouvoirs » de l’EHESS, suivi d’un débat auquel il participera:

Et le dimanche 15 juin à 19h, il sera projeté en soirée de clôture du MashUp Film Festival au Forum des Images, en présence de Bruno Tracq (monteur/producteur/co-scénariste) et Olivier Touche (sound design/musique), mais malheureusement en son  absence: ici



AMERICAN SUBLIME : DE LA DÉSUÉTUDE DE L’HOMME
mai 26, 2014, 8:34
Filed under: Agenda

Mardi 10 Juin 2014 à 20h15

A l’occasion de l’exposition du BAL, Light Cone propose une programmation composée d’œuvres du cinéma expérimental et de films d’artistes, – souvent montrés en 16mm, dont un double-écran des années 60. Leur point commun : appréhender dans sa diversité la notion d’entropie qui traverse les séries photographiques de Lewis Baltz. La dernière séance propose un bref aperçu de la scène californienne de l’époque, avec notamment Gas Station, une œuvre marquante de l’artiste Robert Morris.

La notion d’entropie, si on l’empreinte à la physique, suggère une déperdition constante d’énergie jusqu’à l’explosion, la dissolution, le retour à un degré zéro de l’univers. Parmi les grands penseurs de la seconde moitié du 20e siècle, Gunther Anders a entamé un travail d’analyse et de mise en lumière d’une société américaine malade, dans laquelle l’homme a acquis le pouvoir, par l’essor des nouvelles technologies, de mettre un terme à toute époque. Pour la première fois de son histoire, il est désormais en mesure de s’autodétruire. Bruce Conner montre ce chaos et son caractère irréversible dans Crossroads, film dans lequel il compile des images d’archives du champignon nucléaire causé par l’explosion « Baker » le 25 juillet 1946 sur l’atoll de Bikini.

ASLEEP de Paulo ABREU
2012 / 16 mm / coul-n&b / son / 12′ 20

ATOMIC PARK de Dominique GONZALEZ-FORSTER
2004 / vidéo / coul-n&b / son / 9′ 00

COBRA MIST de Emily RICHARDSON
2008 / 16 mm / coul / son / 6′ 45

FUMÉE de Georges REY
1982 / 16 mm / coul / sil / 3′ 00

CROSSROADS de Bruce CONNER
1976 / 16 mm / n&b / son / 37′ 00

Cinéma des Cinéastes
7, avenue de Clichy
75017 Paris
FRANCE