Philippe Cote


« S COMME SONORE »
juin 29, 2014, 8:52
Filed under: Agenda

MERCREDI 2 JUILLET 2014

Pour la 19ème lettre de son abécédaire, MOVING_IMAGE propose une exploration de différents mondes sonores. Sons directs, indirects ou hors champ, bruits, voix, musiques et silences deviennent l’envers tangible des images. 5 films et vidéos rares qui interrogent le paradoxe de notre perception. Avec la projection exceptionnelle de « Herman Slobbe, l’enfant aveugle n°2 » l’un des films les plus forts, les plus justes de Johan van der Keuken, ainsi que des réalisations de Miranda Pennell, Daniel Kötter, João Salaviza, Kasper Akhøj et Tamar Guimaraes.

MERCREDI 2 JUILLET, 19H30
« S COMME SONORE »

À LA GAÎTÉ LYRIQUE
3 bis rue Papin – 75003 Paris

ŒUVRES PROJETÉES
Miranda Pennell : Drum Room | Vidéo, 15’05’’, Royaume-Uni, 2007
Daniel Kötter : Communal Retreat | Fiction/documentaire, 15’, Allemagne/Canada, 2012
Kasper Akhøj, Tamar Guimaraes : A Família do Capitão Gervasio | Documentaire exp., 14’, Danemark/Brésil, 2013
João Salaviza : Strokkur | Documentaire exp., 7’16’’, Portugal, 2011
Johan van der Keuken : Herman Slobbe, l’enfant aveugle n°2 | Documentaire, 29’, Pays-Bas, 1966

Lire la suite

Publicités


CINÉMA EXPÉRIMENTAL Abécédaire pour une contre-culture
juin 27, 2014, 7:41
Filed under: Agenda

de Raphaël Bassan

Bassan Couv essai2

2014
344 pages
17 x 24 cm
30.00 €

Avant-propos de Dominique Païni /// Préface de Nicole Brenez

La librairie du Cinéma du Panthéon et les éditions Yellow Now vous invitent
mercredi 2 juillet à 18h30, à rencontrer Raphaël Bassan, qui s’entretiendra avec Théo Deliyannis – spécialiste du « cinéma underground français » – sur son ouvrage

CINÉMA EXPÉRIMENTAL
ABÉCÉDAIRE POUR UNE CONTRE-CULTURE
récemment paru aux éditions Yellow Now

Cet ouvrage présenté sous forme d’abécédaire, apparemment composite, est à̀ parcourir comme le journal de bord d’un cinéphile, amateur de cinéma expérimental qui, au gré des époques et des supports, au gré des programmations, a tracé une voie (à poursuivre et à élargir) proposant des approches du cinéma d’avant-garde et expérimental. […]

[…] Les premiers textes datent de 1977, les derniers de 2013. Certains écrits remontent donc à l’é́poque où l’auteur intervenait déjà dans plusieurs revues (Écran, Canal, Cinéma différent) ; il sentait, intuitivement alors, qu’il ne lâcherait plus le morceau. Qu’il poursuivrait sa quête (tout en témoignant sur les films qui sortaient en salle) via des monographies, des entretiens de cinéastes et, à partir de 1990, en développant des réflexions sur l’identité du cinéma dit expérimental confronté à l’éclosion des nouveaux médias.
1977, c’est l’anné́e où est inauguré le Centre Pompidou. Le livre propose aussi de nombreux comptes rendus des manifestations ou des monographies à l’initiative de ce musée. La Cinémathèque française et le Forum des images, les coopératives de ­distribution indépendantes et des lieux alternatifs ont aussi été présents sur le front de l’expérimental. ­
à travers les divers textes de cet ouvrage, on sort de la salle de cinéma traditionnelle et on rejoint ainsi une problématique tout à fait contemporaine.
Le lecteur trouvera, dans Cinéma expérimental. Abécédaire pour une contre-­culture, un ­pano­rama des expériences, des auteurs, un historique des manifestations importantes et des consi­dérations sur les premiers temps du cinéma expérimental ; les différents textes ­s’inté­ressent tant à la scène française qu’aux expériences diverses de par le monde.

Né en 1948, Raphaël Bassan est journaliste honoraire, critique et historien du cinéma. Depuis 1970, il a travaillé, entre autres, dans les mensuels Écran et La Revue du cinéma, les revues d’art, Canal et L’Art vivant, le quotidien Libération, l’émission Panorama de France Culture, CinémAction, le Larousse du cinéma. Il s’est spécialisé, dans le cadre de ses activités professionnelles, dans la défense et l’illustration du cinéma expérimental. Il est le cofondateur, en 1971, du Collectif Jeune Cinéma, première coopérative française de diffusion du cinéma indépendant et expérimental, dont il est toujours adhérent.
Raphaël Bassan est, actuellement, responsable de la chronique cinéma pour la revue littéraire Europe et collabore à Bref, le magazine du court métrage et à l’Encyclopædia Universalis. ­Il a réalisé, depuis 1969, trois courts métrages déposés à la Cinémathèque française, dont il est devenu membre.

Extraits du sommaire
/// ABC des fondamentaux / Abstractions / Anger / Arcega / Arrieta / Avant-Gardes / Averty /// Bokanowski / Brakhage / Breer / Brenez / Breton / Bullot /// Cahen / Carasco / Chodorov / Cinéma graphique / Clémenti / Collection / Conner / La Coquille et le Clergyman / Courant / Croisements des images /// Davis / Le Départ d’Eurydice / Deren / Deslaw /
Devaux / Dulac / Dupuis / Dwoskin /// Écologie des médias / Encyclopédie du cinéma d’avant-garde et expérimental français / États-Unis (1921-1943) / Exposer le cinéma /// Le Film est déjà commencé ? / Fischinger / Found footage / France – Un siècle d’histoire /// Genet / Grande Dépression USA /// Hanoun / Hernández / Hugo /// Inactualités du ­cinéma ­expérimental contemporain / Isou /// Jarman / Jordan / Journaux filmés /// Le Karma du cinéma expérimental / ­
Kirchhofer / Klonaris – Thomadaki / Kubelka /// Lebrat / Lehman / Lemaître / Lettrisme / Lexique formel, historique et affectif des années 1960 à 1990 / Light Cone / Lye /// Maclaine / McLaren / Markopoulos / Marti / Mekas / Michaud / Molinier / ­Morder / Morrison / Mouvements coopératistes / Mouvement des laboratoires /// Nekes / New York / ­
Noguez /// O’Leary / Ostrovsky /// Paik / Païni / Pelechian / Photographie / Pinschewer / Publicité et création /// Man Ray / Nicolas Rey / Richter / Ruttmann /// Schoenherr / Sitney / Jack Smith / Harry Smith / Snow / Super 8 / Surréalisme et ­cinéma / Symphonies urbaines /// Traité de bave et d’éternité /// Un chant d’amour / ­Underground USA /// Van der Keuken / Vaude / Verlinde / Virmaux /// Warhol /// Young /// Zwartjes.



deux films de Jean claude Taki
juin 25, 2014, 5:23
Filed under: Agenda

Collège des Bernardins le dimanche 29 juin à 16h pour une causerie autour du thème de l’archive.
deux films de Jean claude Taki : Ina Movible (2014) et Si tu ignores le nom des choses (2007). (Voir toutes les infos dans la pièce jointe.)

Cinema-Parole



Galaxie, de Gregory J. Markopoulos
juin 25, 2014, 2:56
Filed under: Agenda

Dans le cadre de l’exposition consacrée à Oscar Muñoz, projection de films avec notamment Galaxie, de Gregory J. Markopoulos :

Devenir dans l’instant. Le temps du geste

Le mardi 1er juillet à 18 heures à la Galerie du Jeu de Paume – 1 place de la Concorde
75008 Paris

Screen Tests, d’Andy Warhol (1964-1966) – sélection ;
Cinématon, de Gérard Courant (1978-en cours) – extrait ;
Galaxie, de Gregory J. Markopoulos (1966, 92’)
Séance présentée par Gérard Courant, cinéaste



Jonas Mekas : la suite
juin 22, 2014, 5:39
Filed under: Agenda

25 juin 2014, à 20h00 – Centre Pompidou, Paris

Jonas Mekas, figure tutélaire et patriarche de la scène artistique underground américaine, revient au Centre Pompidou avec le magnifique et bouleversant opus final de son journal filmé, Outtakes from the Life of a Happy Man, accompagné de quatre courts métrages vidéos inédits, tournés ou montés depuis sa rétrospective. À l’issue de la séance, Jonas Mekas dialogue avec Patrice Rollet, auteur d’un essai sur ses films, Diaries, Notes and Sketches, de Jonas Mekas (éd. Yellow Now, 2014).

5 courts métrages :
Okamoto Visits us with a Bottle of Sake (2011, 3’),
Agnès Varda (2012, 7’),
Matisse (2012, 1’),
My Five Bolexes (2012, 6’),
Mt. Ventoux (2011, 3’),

suivi de :
Outtakes from the Life of a Happy Man (2012, 68’), de Jonas Mekas,

en présence de Jonas Mekas et Patrice Rollet.



AMERICAN SUBLIME : CALIFORNIE, ANNÉES 60 & 70
juin 22, 2014, 8:50
Filed under: Agenda

Mardi 01 Juillet 2014 à 20h15

Cinéma des Cinéastes
7, avenue de Clichy
75017 Paris

A l’occasion de l’exposition du BAL, Light Cone propose une programmation composée d’œuvres du cinéma expérimental et de films d’artistes, – souvent montrés en 16mm, dont un double-écran des années 60. Leur point commun : appréhender dans sa diversité la notion d’entropie qui traverse les séries photographiques de Lewis Baltz. La dernière séance propose un bref aperçu de la scène californienne de l’époque, avec notamment Gas Station, une œuvre marquante de l’artiste Robert Morris.

A l’image de Pasadena qui fut pendant longtemps le lieu de rencontres de nombreux plasticiens, Los Angeles (et de manière plus générale la Californie) devient dans les années 60 et 70 l’un des épicentres de la création. Cinéastes et artistes s’y côtoient, se croisent, y enseignent dans l’une des nombreuses écoles d’art visuel, s’influencent les uns les autres. Cette effervescence n’est pas démentie par la production de films expérimentaux de l’époque où, entre Los Angeles et San Francisco, naissent des films qui deviendront des chefs-d’œuvre du cinéma expérimental américain. Cette séance sera l’occasion de (re)découvrir Gas Station, de l’artiste Robert Morris, un double-écran rarement montré dans les salles, qui explore les possibilités de perception entre l’expérience visuelle humaine et la perspective « objective » de la caméra.

HAND HELD DAY
de Gary BEYDLER
1974 / 16 mm / coul / sil / 6′ 00

FOREGROUNDS
de Pat O’NEILL
1979 / 16 mm / coul / son / 13′ 00

CASTRO STREET
de Bruce BAILLIE
1966 / 16 mm / coul / son / 10′ 00

GAS STATION
de Robert MORRIS
1969 / 16 mm / coul / sil / 30′ 00 / double écran



Le LaboBis de Bruxelles à Paris
juin 19, 2014, 6:40
Filed under: Agenda

Carte Blanche au LaboBis, le vendredi 27 juin à l’Espace en Cours à 20H30.

après Hanovre et Bruxelles, c’est à Paris que les membres du Labobis viendront présenter leurs travaux.

fly-espace-666x1024

plus de détails sur les films ci-dessous :

« Hanovre », film collectif du LaboBis (Christophe Piette, Mariette Michaud, Julie Michaud, Jean-Philippe Saulou, Julien Bibard, Jérôme Zahno, Sébastien Demeffe, Peter Hoffmann, Klaus Weingarten ),
3′, super8, n&b, muet, 2014.

« Mariette s’en va », Christophe Piette, n&b Tri-x, LaboBis 2014.
Après un an de bons et loyaux services à la Cinémathèque Royale de Belgique, le temps est venu pour notre héroïne de reprendre la route. Ses collègues lui ont préparé une petite sauterie pour laquelle elle leur amène ses premiers disques 78 Tours, récemment acquis pour accompagner des films de Germaine Dulac. L’apprenti cinéaste, son gramophone et une bouteille de vin blanc de Loire « La dilettante » sous le bras, tente de ne rien laisser échapper à sa caméra Super 8…

« Nos Territoires », Jérôme Zahno, 7′, super8 couleur sonore, 2013
Janvier 2013. Matin et soir, pour des raisons économiques, les frontaliers traversent un pont frontière entre la France et la Suisse. En journée, rien : le fleuve coule paisiblement. Début du XXIème siècle, un membre d’une communauté rurale de Suisse évoque les difficultés économiques et la possible émigration vers la France.
Chassé croisé du temps passé, du temps présent, de l’image et du son.

« Castor », Mariette Michaud, 5’50, super8 couleur sonore, 2013
Mise en image d’un morceau de musique du groupe ilill (composé de Mariette Michaud et Jean-Philippe Saulou)

« Au nord d’Eden », Jean-Marcel Busson, 10′, 16mm couleur et n&b, film sonorisé, 2014
Film ethnographique retrouvé dans une cabane de Laponie au cœur du pays des Samis.

« Tue-loup », Julie et Mariette Michaud, 10′, performance diapositives et super8, sonore, 2014
Voyage entre les trames, promenade en forêt. Loup y es-tu ?

« Hallaliberté », Julien Bibard (image) et Jean-Philippe Saulou (son), 20′, performance 16mm et vidéo, 2013