Philippe Cote


Hommage collectif à René Vautier, cinéaste et militant
mars 31, 2015, 2:46
Filed under: Agenda

Jeudi 2 avril à partir de 18h15 au cinéma Le Méliès
Patio central au Centre commercial de la Croix-de-Chavaux, 93100 Montreuil
Mº 9 Croix-de-Chavaux

PROGRAMME

18h15
Quand les femmes ont pris la colère (1977) de Soazig Chapdelaine et René Vautier.

20h30
Projection de 5 courts métrages réalisés par René Vautier :
Afrique 50 (1950, 17 minutes)
Les Trois cousins (1969, 20 minutes)
La Caravelle (1970, 4 minutes)
Techniquement si simple (1971, 11 minutes)
Le Remords (1973, 12 minutes)

Suivie d’une rencontre avec : Alain Ruscio (historien spécialiste du colonialisme français), Richard Hamon (documentariste et réalisateur de Le petit blanc à la caméra rouge, 2007), Youcef Tatem («cinéphile militant»).

Séance conçue et animée par Tangui Perron, chargé du patrimoine et de l’action culturelle à Périphérie, avec le soutien de la Cinémathèque de Bretagne.

Le film de René Vautier Avoir 20 ans dans les Aurès (1972, 1h30), Prix de la critique à Cannes en 1972, est projeté au Méliès du 3 au 14 avril.

Publicités


Pointligneplan 2015 à l’ensba,
mars 31, 2015, 2:38
Filed under: Agenda

Mercredi 1er avril
19h, salle de conférences, Palais des Études
Beaux-arts de Paris l’école nationale supérieure / 14, rue Bonaparte Paris 06

3e séance proposée par Pascale Cassagnau

« Je suis Annemarie Schwarzenbach », 1h28’, 2014, de Véronique Aubouy

Une évocation libre de l’écrivain et grande voyageuse suisse des années 30.

Un casting en 2014. De jeunes actrices jouent à passer des essais qui leur permettraient de décrocher le rôle de cette figure emblématique et sulfureuse de l’entre-deux guerres. En retrouvant ses attitudes, en jouant des scènes de sa vie, et en parlant d’elles-mêmes à travers le prisme de sa personnalité fascinante et ambiguë, elles élaborent peu à peu un portrait sensible et subjectif entre joué et rejoué, entre singulier et pluriel, biographie publique et souvenir intime, nourri de la femme d’hier et de la jeune génération d’aujourd’hui.

Peu à peu, la figure reconstituée et collective s’émancipe et trouve une vie propre et fictive.

Véronique Aubouy est cinéaste et artiste.

Elle construit une œuvre singulière fortement empreinte de littérature et de musique, où se croisent films documentaires et de fiction, mais aussi performances et installations vidéo et photographies.

Elle a entrepris depuis 1993 la lecture filmée de A la Recherche du temps perdu de Marcel Proust par des gens de tous horizons, en toutes situations. Montré sous forme d’installation (Musée d’art moderne de la vielle de Paris, 2012 ; Grand Palais, 2009) ce film Proust Lu dure à ce jour 116 heures et comptabilise près de 1200 liseurs. Le Baiser de la matrice, création sur Internet, est une œuvre dérivée de Proust Lu. Dans sa performance Tentative de résumer A la recherche du temps perdu en une heure, (Paris en toutes lettres 2014) elle improvise à chaque fois un récit à partir de souvenirs de lecture, livrant ses perceptions intimes et changeantes de l’œuvre.

Véronique Aubouy a aussi réalisé plusieurs films courts de fiction dont Le Silence de l’été, montré au festival de Cannes 1993 dans la section Un certain regard, et des films documentaires, comme Je ne suis pas un homme en colère, portrait d’Edward Bond, 2002 pour Arte ou Bernadette Lafont, une sacrée Bonne Femme, 2013. Son premier long métrage cinéma Je suis Annemarie Schwarzenbach, vient d’être présenté au Panorama de Berlin et sort en salles le 15 avril 2015.



Photography? An Artifice!
mars 31, 2015, 9:45
Filed under: Agenda

Mercredi 1 Avril à 19 H au centre Pompidou

En écho à l’exposition « Qu’est-ce que la photographie ? », présentée du 4 mars au 1 juin 2015 dans la nouvelle galerie de photographies (Forum-1) du Centre Pompidou, le département des films du musée propose un aperçu des rapports contradictoires et complémentaires qu’entretiennent la photographie et les images en mouvement.

Rendez-vous mercredi à 19h avec les films de Morgan Fisher, Gary Beydler et Michael Snow.

Programme:
– Production Stills (Morgan Fisher, 1970, 16mm, coul, sound, 11’)
– Pasadena Freeway Stills (Gary Beydler, 1974, 16mm, coul, sil, 6’)
– Wavelength (Michael Snow, 1967, 16mm, coul, sound, 42’43)



DETAILS
mars 30, 2015, 1:56
Filed under: Agenda

Mardi 7 avril à 20:15

Cinéma des Cinéastes
7 avenue de clichy,
75017 Paris

En partenariat avec le BAL, à l’occasion de l’exposition Mark Lewis, Above and Below, Light Cone propose une programmation de films expérimentaux et de films d’artistes issus de son catalogue et de diverses collections. A partir de trois axes, les séances s’appuient sur ce que Mark Lewis cherche à mettre en tension dans ses œuvres : un intérêt pour les inventions formelles du cinéma, – celui des pionniers comme celui de l’avant-garde ou d’Hollywood -, le refus de l’illusion narrative et temporelle du cinéma et une fascination pour les aspects purement visuels du film qui se jouent de notre perception.


Dans le travail de Mark Lewis, la ville contemporaine devient le lieu d’interactions entre l’espace privé réduit à une portion congrue et l’espace public gangrené par les enjeux économiques actuels. Par une démarche attentive aux détails révélateurs d’un certain état de la société, Gerard Holthuis et Guy Sherwin dressent un énigmatique portrait de deux grandes métropoles : Hong Kong et San Francisco. S’intéressant à la pression du développement urbain sur l’humain, Jordi Colomer nous livre non sans humour, une vision aérienne de l’extension de la ville de Mexico obtenue par la construction frénétique d’unités d’habitations, les « maisons GEO ». Chez Francis Alÿs, arpenter l’une des métropoles les plus dangereuses au monde devient une métaphore de la condition humaine qui fait écho aux préoccupations d’Adrian Paci.

DE BLIKJESMAN de Jaap PIETERS
1991 / 35 mm / coul / sil / 3′ 20

HONG KONG (HKG) de Gerard HOLTHUIS
1999 / 35 mm / n&b / son / 13′ 00

NORTH CIRCULAR de Mark LEWIS
2000 / vidéo / coul / sil / 3′ 46

AVENIDA IXTAPALUCA de Jordi COLOMER
2009 / vidéo / coul / sil / 6′ 00

SOMETIMES MAKING de Francis ALYS
1999 / vidéo / coul / sil / 5′ 00

CENTRO DI PERMANENZA TEMPORANEA de Adrian PACI
2007 / vidéo / coul / son / 4′ 34

MSR de Wim CATRYSSE
2012 / vidéo / coul / son / 14′ 58

UNDER THE FREEWAY de Guy SHERWIN
1995 / 16 mm / coul / son / 16′



MUSIQUE DES CORPS
mars 28, 2015, 9:25
Filed under: Agenda

MUSIQUE DES CORPS (séance spéciale)

le 02/04/2015 à 18h30 à Université Marne-La-Vallée

11028

Parcours de musiques et de corps brassant de nombreuses sonorités, du punk à la musique électroacoustique en passant par Bizet. Ces films oscillent entre deux pôles de la représentation corporelle, de la danse géométrique vers une érotique du geste et du montage.

__________________________
Circle II, Doris Chase, 1974, 8′,
Tall Arches, Doris Chase, 1974, 7′,
Look! We have com through, Bruce Elder, 1978, 15′ ,
L’Arlésienne, Bernard Roué, 1981, 15′,
Entrée de secours, Jerome de Missolz, 1982, 18′,
Le troisième oeil, André Almuro, 1989, 15′

Durée totale : 77′ + présentation

programmation : Boris Monneau

__________________________
Accès : RER A Noisy Champs, sortie 3 Bd. Newton
Université Marne-La-Vallée – Maison de l’Etudiant : Rue des Frères Lumière 77420 Champs-sur-Marne



Cycle BRASIL ! UNE HISTOIRE DU CINEMA BRESILIEN
mars 26, 2015, 7:17
Filed under: Agenda

cinémathèque Française – Dimanche 29 Décembre – Journée Amazonienne – Iracema et Serras da desordem A NE PAS MANQUER !

Iracema de Jorge Bodanzky, Wolf Gauer

Brésil – 1976 – 90’

Avec Edna de Cássia, Paulo César Peréio.

Tião Brasil Grande, originaire du sud du pays, est routier sur la Transamazonienne, grand projet d’intégration nationale du régime militaire. A Belém, il prend avec lui une toute jeune prostituée indienne, Iracema, puis la laisse sur la route.

Dimanche 29 Mars 2015 – 17h30 – VOSTF – 16mm

As Hiper Mulheres de Carlos Fausto, Leonardo Sette, Takuma Kuikuro

Brésil – 2011 – 80’

Au village Kuikuro d’Ipatse, dans le Haut Xingu, une vieille femme sent qu’elle va bientôt mourir. Elle souhaite chanter et danser une dernière fois lors du Jamurikumalu, un rituel auquel participent toutes les femmes des villages alentours. Les répétitions commencent.

Dimanche 29 Mars 2015 – 19h30 – VOSTF – DCP

Serras da desordem de Andrea Tonacci

Brésil – 2006 – 135’

Avec Carapirú, Tiramukõn.

Carapirú est un Indien nomade qui, après avoir échappé au massacre de sa famille en 1978, erre seul dans les montagnes du Centre du Brésil avant d’être capturé dix ans après, à 2000 kilomètres de son point de départ.

Dimanche 29 Mars 2015 – 21h30 – VOSTF – 35mm



TRAFIC 93. DOSSIER « HARUN FAROCKI »
mars 24, 2015, 5:11
Filed under: Agenda

BIBLIOTHÈQUE KANDINSKY
Musée national d’art moderne/CCI, Centre Pompidou
VENDREDI 27 MARS, 18h30

TRAFIC 93. DOSSIER « HARUN FAROCKI »

download

Le 37e Cinéma du réel, en collaboration avec la Bibliothèque Kandinsky présentent

Le Numéro 93 de la revue TRAFIC (mars 2015), qui consacre un dossier à Harun Farocki.

En présence de Raymond Bellour, Sylvie Pierre, Patrice Rollet et Christa Blümlinger .

Entrée libre sur réservation obligatoire par courriel : reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr

(une contremarque vous sera délivrée lors de la confirmation d’inscription)

BIBLIOTHEQUE KANDINSKY – CENTRE POMPIDOU

Niveau 3